Haïti-Crise : le groupe des 16 députés exige réparation en faveur des victimes

Politique
Typographie

 

Apres les 3 journées de tension à Port-au-Prince, le groupe des 16 députés interpellateurs du Premier ministre exige réparation en faveur des victimes. « Le gouvernement est entièrement responsable de ce qui s’est passé et Jack Guy Lafontant doit en subir les conséquences », déclarent les parlementaires opposants. Parallèlement, le groupe des 16 revendique leur participation dans les discussions qui seront engagées autour des nouvelles directives. 

Selon le député Jean Marcel Lumerant, le weekend-end mouvementé qu’a connu le pays, confirme l’incompétence du gouvernement dirigé par Jack Guy Lafontant  

Après ces scènes de violences, les responsabilités doivent être fixées, le gouvernement doit être traduit par devant la justice, estime l’élu de Grand-Goave. 

De plus, les députés interpellateurs recommandent à ce que réparation soit octroyée aux victimes à tous les niveaux.

Plus loin, cette structure de parlementaires opposants veut également participer dans le processus devant aboutir à un nouveau gouvernement, avec une nouvelle politique. Participer dans les discussions, mais pas dans le gouvernement, le député de Mirebalais Abel Decollines établit la nuance.

Décrié par le groupe des 16 à la chambre des députés depuis quelques temps, aujourd’hui critiqué pour sa mauvaise gestion et son manque de leadership supposé, plus que jamais, les jours de Jack Guy Lafontant semble être comptés.

GA

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages