Haïti-Justice : Les Etats Unis et le BINUH  affirment que la détention provisoire est un problème grave pour le pays

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Les États-Unis conviennent avec le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti que la détention provisoire prolongée est un problème grave pour Haïti si l’on en tient à ce tweet publié par l’ambassade des États-Unis d’Amérique en Haïti.

 

Selon les américains, Haïti a besoin d'un système judiciaire indépendant et fonctionnel, capable de mettre fin à cette crise. Le pourcentage de personnes en détention préventive dans les prisons en Haïti est passé de 76% à 85% entre juin 2020 et mars 2021.

 

Pour sa part, le Bureau Intégré Nationale des Nations-Unies (BINUH) interpelle les autorités compétentes afin qu’elles règlent cette situation qui constitue un traitement inhumain et dégradant de la personne. Selon l’ONU, la détention préventive prolongée dans les prisons haïtiennes menace les fondements même de l’État de droit.

 

Le BINUH dit  alerter les autorités concernées et les enjoint à tout mettre en œuvre pour réduire la surpopulation carcérale dans le respect des droits humains.

 

Godson LUBRUN

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages