Haïti-Assassinat Dorval : Cinq mois après le crime, le dossier piétine, le juge d'instruction Renord Régis sous pression

Le Judiciaire
Typographie

 

 

28 Août 2020 - 28 Janvier  2021, cinq(5) mois déjà depuis que des criminels ont ôté la vie du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval. Le conseil de l’ordre des avocats de la capitale continue de réclamer justice tout en dénonçant certains obstacles empêchant l’aboutissement de l’enquête. 

 

La bâtonnière, Marie Suzie Legros évoque notamment le refus des instances compétentes de fournir les moyens nécessaires au juge Rénord Régis pour  mener à bien son instruction, mais aussi du président Jovenel Moise d’instituer la commission internationale d’enquête indépendante.

 

Me Legros appelle la population à signer la pétition mise en circulation pour forcer les autorités concernées à mettre tout en œuvre afin que toute la lumière soit faite sur la disparition tragique de Me Monferrier Dorval.

 

Il faut dire que, contrairement aux mois précédents, le conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince avait décidé de ne pas organiser ce jeudi sa traditionnelle marche pour réclamer justice en faveur du professeur de droit constitutionnel en raison du climat politique et sécuritaire actuel, a expliqué la bâtonnière Marie Suzie Legros.

 

Me Patrick Pierre-Louis, membre du conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, s’interroge perplexe sur l’origine des attaques et des menaces dont ferait l’objet le juge d’instruction Rénord Régis en charge du dossier de l’assassinat de Me Dorval.

 

Il continue d’exiger que des moyens adéquats soient mis à la disposition du magistrat instructeur pour faire son travail.

 

Jean Chrisnol Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages