Haïti-Justice : Les activités ont repris à la cour d’Appel de Port-au-Prince

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Depuis lundi dernier, la cour d’appel de Port-au-Prince fonctionne de nouveau. Les juges et représentants du ministère public à ladite cour ont décidé de reprendre siège. Une entente a été trouvée entre les protagonistes, a confirmé à HPN le commissaire du gouvernement près la Cour, Me Claude Jean.

 

Le ministère de la justice et le CSPJ étaient à couteaux tirés du fait de la décision du conseil de délocaliser la Cour d’Appel en raison de l’insécurité au bicentenaire qui avait paralysé les activités au palais de justice pendant environ un an et demi. 

 

Une décision saluée par plusieurs acteurs de la chaîne pénale donc Le président de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens, Me Jean-Wilner Morin s ‘est réjoui de la reprise des activités à la Cour d’Appel de Port-au-Prince qui était dysfonctionnelle depuis plus d’un an et demi. 

 

« Cela faisait partie des combats menés par l’ANAMAH », a rappelé Me Morin qui a remercié tous ceux qui y ont contribué.  Il dit espérer que les juges de la Cour et ainsi que le parquet vont mettre les bouchées doubles afin de traiter les dossiers en souffrance.

 

Le président de l’Association professionnelle des magistrats, Me Martel Jean-Claude ne cache pas non plus sa satisfaction face à la reprise des activités à la Cour d’Appel de la Capitale.

 

La doyenne ai du tribunal de première instance de la Croix-des-bouquets, Me Grécia Norcéus s’est, elle aussi, réjoui de la reprise des activités au niveau de la cour d’appel de Port-au-Prince.  Elle dit espérer que des dispositions soient prises pour améliorer les conditions de travail du personnel de la cour d’appel de Port-au-Prince.

 

Jean Chrisnol Prophète

pecdo55@gmail.com

 

 

 

Depuis lundi dernier, la cour d’appel de Port-au-Prince fonctionne de nouveau. Les juges et représentants du ministère public à ladite cour ont décidé de reprendre siège. Une entente a été trouvée entre les protagonistes, a confirmé à HPN le commissaire du gouvernement près la Cour, Me Claude Jean.

 

Le ministère de la justice et le CSPJ étaient à couteaux tirés du fait de la décision du conseil de délocaliser la Cour d’Appel en raison de l’insécurité au bicentenaire qui avait paralysé les activités au palais de justice pendant environ un an et demi. 

 

Une décision saluée par plusieurs acteurs de la chaîne pénale donc Le président de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens, Me Jean-Wilner Morin s ‘est réjoui de la reprise des activités à la Cour d’Appel de Port-au-Prince qui était dysfonctionnelle depuis plus d’un an et demi. 

 

« Cela faisait partie des combats menés par l’ANAMAH », a rappelé Me Morin qui a remercié tous ceux qui y ont contribué.  Il dit espérer que les juges de la Cour et ainsi que le parquet vont mettre les bouchées doubles afin de traiter les dossiers en souffrance.

 

Le président de l’Association professionnelle des magistrats, Me Martel Jean-Claude ne cache pas non plus sa satisfaction face à la reprise des activités à la Cour d’Appel de la Capitale.

 

La doyenne ai du tribunal de première instance de la Croix-des-bouquets, Me Grécia Norcéus s’est, elle aussi, réjoui de la reprise des activités au niveau de la cour d’appel de Port-au-Prince.  Elle dit espérer que des dispositions soient prises pour améliorer les conditions de travail du personnel de la cour d’appel de Port-au-Prince.

 

Jean Chrisnol Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages