Affaire Dorval  : PM Joseph Jouthe attendu au cabinet d'instruction, le 15 Janvier 2021

Le Judiciaire
Typographie



 

Le juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval va adopter un train de mesures dans le cadre de son travail. Des mesures d’interdictions de départ, des échanges de correspondances, des simples invitations sont quelques-unes des mesures prises par le juge Renord Regis, a-t-on appris.

 

Dans le cadre de ces mesures, le vendredi 18 décembre l’ancien sénateur Carl Murat Cantave ainsi que le docteur Schiller Louidor devraient répondre aux questions du magistrat instructeur.

 

Le 15 janvier 2021, le Premier ministre Joseph Jouthe est invité à comparaître au cabinet d’instruction à titre de témoin, a appris Haïti Press Network.

 

Selon l’ordonnance rendue le 14 décembre, par le juge Renord Regis, le chef du gouvernement devra répondre aux questions du magistrat sur les faits d’assassinat, vol à mains armées et association de malfaiteurs aux préjudices de Me Dorval.

 

Depuis l’assassinat de Maitre Dorval le 28 aout dernier, 4 individus ont été appréhendés par les autorités policières et judiciaires. Il s’agit de Modler Senegeau, alias Abidy, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dort et Vilpique Dunès.

 

Ces derniers se sont présentés une fois devant le juge Renord Registre. En raison du climat d’insécurité actuel, le magistrat instructeur n’a toujours pas la possibilité de les auditionner à nouveau.

 

Selon une source bien informée, une commission rogatoire a été donnée à la DCPJ aux fins d’analyser notamment les photos du cadavre du défunt qui circulaient peu après l’exécution. La DCPJ doit aussi enquêter sur une vidéo qui devient virale sur les réseaux sociaux suite à la déclaration du président Jovenel Moise lors de sa participation à une émission à Radio Télé Métropole où il a affirmé que sa femme avait en sa possession une vidéo de l’assassinat du professeur Dorval deux minutes après le crime.

 

Plusieurs institutions en rapport avec le dossier de Me Dorval n’ont de cesse de demander au Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire de mettre des moyens adéquats à la disposition du juge Renord Régis. Jusqu’ici rien n’a été fait. D’ailleurs le magistrat a lui-même écrit, le 26 Novembre dernier, au directeur général de la PNH pour lui demander de mettre à sa disposition 2 autres policiers justement pour renforcer sa sécurité. Aucune suite n’a été donnée.

 

Jean Chrisnol Prophète

pecdo55@gmail.com

  

 



 

Le juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval va adopter un train de mesures dans le cadre de son travail. Des mesures d’interdictions de départ, des échanges de correspondances, des simples invitations sont quelques-unes des mesures prises par le juge Renord Regis, a-t-on appris.

 

Dans le cadre de ces mesures, le vendredi 18 décembre l’ancien sénateur Carl Murat Cantave ainsi que le docteur Schiller Louidor devraient répondre aux questions du magistrat instructeur.

 

Le 15 janvier 2021, le Premier ministre Joseph Jouthe est invité à comparaître au cabinet d’instruction à titre de témoin, a appris Haïti Press Network.

 

Selon l’ordonnance rendue le 14 décembre, par le juge Renord Regis, le chef du gouvernement devra répondre aux questions du magistrat sur les faits d’assassinat, vol à mains armées et association de malfaiteurs aux préjudices de Me Dorval.

 

Depuis l’assassinat de Maitre Dorval le 28 aout dernier, 4 individus ont été appréhendés par les autorités policières et judiciaires. Il s’agit de Modler Senegeau, alias Abidy, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dort et Vilpique Dunès.

 

Ces derniers se sont présentés une fois devant le juge Renord Registre. En raison du climat d’insécurité actuel, le magistrat instructeur n’a toujours pas la possibilité de les auditionner à nouveau.

 

Selon une source bien informée, une commission rogatoire a été donnée à la DCPJ aux fins d’analyser notamment les photos du cadavre du défunt qui circulaient peu après l’exécution. La DCPJ doit aussi enquêter sur une vidéo qui devient virale sur les réseaux sociaux suite à la déclaration du président Jovenel Moise lors de sa participation à une émission à Radio Télé Métropole où il a affirmé que sa femme avait en sa possession une vidéo de l’assassinat du professeur Dorval deux minutes après le crime.

 

Plusieurs institutions en rapport avec le dossier de Me Dorval n’ont de cesse de demander au Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire de mettre des moyens adéquats à la disposition du juge Renord Régis. Jusqu’ici rien n’a été fait. D’ailleurs le magistrat a lui-même écrit, le 26 Novembre dernier, au directeur général de la PNH pour lui demander de mettre à sa disposition 2 autres policiers justement pour renforcer sa sécurité. Aucune suite n’a été donnée.

 

Jean Chrisnol Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  

 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages