Haïti-Justice : Vers la réactivation du comité de suivi de la chaîne pénale

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Le comité de suivi de la chaîne pénale du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince a organisé, vendredi, une séance de travail en vue de relancer les activités de cette structure.

 

Il s’agissait pour les membres du comité de discuter et de réfléchir sur des stratégies pour adresser durablement le problème de la détention préventive prolongée, a dit le doyen du tribunal de première instance de la capitale Me Bernard Saint-Vil, président du comité.

 

C’était aussi l’occasion de discuter des solutions à apporter aux difficultés d’ordre structurel qui handicapent le fonctionnement de la juridiction.

 

Le commissaire du gouvernement de Port au Prince Me Ducarmel Gabriel, membre du comité de suivi de la chaîne pénale, en a profité pour demander aux parquetiers d’observer une trêve dans leur mouvement de grève entamé depuis maintenant trois semaines pour exiger l’application stricte de la loi portant statut de la magistrate et des traitements proportionnels à ceux des magistrats assis.

 

Rappelons que le comité de suivi de la chaîne pénale du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince est composé des acteurs et des membres des différentes entités impliquées directement ou indirectement dans le suivi des dossiers des prisonniers.

 

Jean Chrisnol Prophète

pecdo55@gmail.com

 

 

 

Le comité de suivi de la chaîne pénale du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince a organisé, vendredi, une séance de travail en vue de relancer les activités de cette structure.

 

Il s’agissait pour les membres du comité de discuter et de réfléchir sur des stratégies pour adresser durablement le problème de la détention préventive prolongée, a dit le doyen du tribunal de première instance de la capitale Me Bernard Saint-Vil, président du comité.

 

C’était aussi l’occasion de discuter des solutions à apporter aux difficultés d’ordre structurel qui handicapent le fonctionnement de la juridiction.

 

Le commissaire du gouvernement de Port au Prince Me Ducarmel Gabriel, membre du comité de suivi de la chaîne pénale, en a profité pour demander aux parquetiers d’observer une trêve dans leur mouvement de grève entamé depuis maintenant trois semaines pour exiger l’application stricte de la loi portant statut de la magistrate et des traitements proportionnels à ceux des magistrats assis.

 

Rappelons que le comité de suivi de la chaîne pénale du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince est composé des acteurs et des membres des différentes entités impliquées directement ou indirectement dans le suivi des dossiers des prisonniers.

 

Jean Chrisnol Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages