Haïti-justice : un juriste appelle à doter les enquêteurs judiciaires de moyens adéquats

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Réagissant aux conséquences de l’impunité sur la société haïtienne, Me Amendo Alexis, juriste et professeur de droit appelle à mettre à disposition des enquêteurs judiciaires tant à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) qu'au système judiciaire des moyens techniques adéquats. Il faisait référence notamment au dossier de l’assassinat de Me Monferrier Dorval et d’autres crimes odieux de ces derniers mois.

 

 

De l’avis du juriste, l’impunité qui règne dans le pays résulte du fait de l’impuissance et de la faiblesse de la justice qui ne peuvent mettre hors d’état de nuire les bourreaux restants sans inquiétudes et confortables.

 

 

Les plaintes restées sans suite dans les tribunaux alors que les victimes sont comptées à longueur de journée constituent le facteur principal de la recrudescence du phénomène de l’insécurité totale amenant à croire que les jours de tous vivant sur le territoire national sont comptés, a fait savoir Me Amendo Alexis.

 

 

En guise de causes majeures expliquant ce règne, Me Amendo Alexis qui répondait aux questions de l’émission hebdomadaire Top Haïti le samedi 7 novembre 2020, Me Amendo Alexis évoque l’interférence de la politique ou certains individus en fonction de leurs rangs sociaux et relations personnelles avec des autorités du pouvoir deviennent carrément intouchables.

 

 

Par rapport aux récentes mesures du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) d’épurer du système judiciaire des juges non certifiés, Me Amendo Alexis dit féliciter ce travail louable mais exige plus de l’instance suprême du pouvoir judiciaire. « Il est inconcevable que des vols par effraction récurrents de corps du délit dans les tribunaux », précise-t-il.

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages