19 juges non certifiés et exclus  par le CSPJ : la FJKL exige une enquête de la justice

Le Judiciaire
Typographie

 

 

En titrant sa note acheminée à notre rédaction, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) touche du doigt le problème chronique de la corruption au sein du système judiciaire, la fondation Je Klere fait valoir son opinion sur le dossier de certification de magistrats. Tout en  saluant le rapport de certification en date du 26 octobre 2020 du Conseil Supérieur  du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), la FJKL dit noter  que sur une liste de quarante-quatre (44) magistrats soumis à la certification près de  la moitié n’ont pas passé l’épreuve de  CERTIFICATION.

 

La FJKL précise que les motifs retenus contre les Magistrats non certifiés sont, dans la majorité des cas, des  infractions à la loi pénale : faux, falsification de documents publics, rançonnement des justiciables, abus d’autorité, détournement de biens publics, menaces de mort, disparition de dossiers, falsification de licence  en droit, faux certificat de baccalauréat, viol sur mineur, complicité de viol sur mineur, pot-de-vin, complicité de vols de bœufs des paysans,  détournement de corps du délit, fabrication de faux jugements,  utilisation de corps du délit, corruption, association avec des délinquants notoires.

 

 « le CSPJ s’est contenté de renvoyer ces Magistrats du système en application de l’article 69 de la loi du 27 novembre 2007 portant statut de la Magistrature sans renvoyer leurs dossiers par devant les autorités de poursuite des juridictions concernées pour qu’ils soient poursuivis, arrêtés, jugés et punis  conformément à la loi », s’étonne la FJKL.

 

La FJKL rappelle l’obligation qu’a tout citoyen ou toute institution de dénoncer par devant les autorités de poursuite les personnes sur qui pèsent de graves présomptions de perpétration de crimes ou de délits. Cette  obligation pèse également sur le CSPJ.

 

La FJKL est, par contre, désolée de relever dans la liste des Magistrats certifiés le nom de Litherson JEROME, juge et juge d’instruction au Tribunal de Première Instance de la Croix-Des-Bouquets souvent dénoncé  d’association avec des délinquants notoires de cette commune. Il s’agit d’un cas à approfondir.

 

Continuer dans cette voie pour épurer la Magistrature haïtienne des violeurs, des  faussaires, des corrompus et des délinquants de tous poils et à garder à l’œil les Magistrats certifiés pour que la certification soit  un processus permanent et non ponctuel telles sont les demandes et recommandations de la FJKL.

 

Godson LUBRUN
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages