Haïti-justice : les avocats interdits d’intervenir dans les médias sur des affaires en cours

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Le conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince a demandé mercredi aux avocats de cesser toutes déclarations dans la presse traditionnelle ou numérisée en ce qui concerne des affaires en cours d’instruction ou pendantes devant les cours et tribunaux.

Cette mesure demeure valide jusqu’à l’adoption prochaine d’une réglementation intérieure sur les relations entre les avocats et la presse, selon le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval.

 

Dans un communiqué en date du 12 août, Me Dorval insiste sur le respect des règles déontologiques régissant la profession d’avocat. Il rappelle que ses pairs sont soumis à la déontologie fixée par le décret du 29 mars 1979 ainsi qu’au règlement intérieur de l’Ordre. Chaque fois qu’un avocat de l’Ordre va poser un acte ou prendre la parole en public, il doit se rappeler les règles auxquelles il est astreint, peut-on lire.

 

Selon Me Dorval, aucun avocat ne doit plaider dans la presse, peu importe la façon et/ou la raison pour lesquelles il intervient. Il est également interdit qu’ils se donnent en spectacle dans les médias. Le bâtonnier estime que ces comportements affectent la dignité, l’honorabilité voire l’indépendance de la profession d’avocat.

 

Plus loin, il souligne que les tribunaux demeurent les seules institutions publiques réservées à la défense d’une cause juridique et que le dysfonctionnement d’une juridiction ne peut justifier ni les déballages publics ni les écarts dans l’exercice de la profession.

 

 

Marvens Pierre

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages