Haïti-Justice : ANAMAH juge catastrophique l’année judiciaire 2019-2020

Le Judiciaire
Typographie

 

 

Le président de l’Association nationale des magistrats haïtiens Me Jean Wilner Morin juge catastrophique l’année judiciaire de l’exercice 2019-2020. Le magistrat interpelle les autorités compétentes en vue de permettre à la justice de bien fonctionner.

 

C’est dans un mémorandum portant la signature de Me René Sylvestre président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire(CSPJ),  que les magistrats et le personnel  judiciaire ont appris la fermeture des travaux judiciaires de l’exercice 2019-2020.

 

Le président de l’Association nationale des magistrats haïtiens Me Jean Wilner Morin estime que la justice était pratiquement inexistante au cours de cette année d’ailleurs qu’il qualifie de catastrophe. Il met en avant les crises politiques et sanitaires, l’insécurité au bicentenaire et la violation des droits humains qui ont impacté négativement le travail des magistrats.

 

Pour le président de l’Association nationale des magistrats haïtiens, il n’ya pas lieu de parler ni de progrès,  ni décadence arguant que l’exercice 2019-2020 est une année totalement perdue sur le plan judicaire.

 

Somme toute, le magistrat instructeur dit espérer que les acteurs concernés donc le CSPJ et le ministère de la justice prendront leur responsabilité en vue de définir de nouvelles stratégies devant garantir l’indépendance effective du pouvoir judiciaire à l'égard des autres pouvoirs de l’Etat.

 

Il est à noter que, durant les vacances judiciaires les tribunaux et les cours pourraient fonctionner, exceptionnellement, pour évacuer les affaires urgentes peut-on lire dans le mémorandum du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

 

Jean Chrisnol Prophète

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages