Haïti-Justice : La Natcom n’a pas répondu à l’invitation du Commissaire du gouvernement au parquet ce mardi

Le Judiciaire
Typographie

 

 

 

 

Les responsables de la NATCOM n’ont pas répondu, ce mardi, à l’invitation du commissaire du gouvernement ai de Port-au-Prince Me Jaques Lafontant en raison du fait que l’invitation n’a pas été envoyée aux responsables de cette compagnie selon une source proche du parquet.  

 

Ces derniers devraient répondre aux questions du magistrat notamment sur les conditions d'appropriation de la Carte SIM Téléphonique et les appels téléphoniques reçus par les abonnés de la compagnie leur sollicitant des dépôts via Mon Cash, sous peine d'être kidnappés.

 

Au palais de justice de la capitale, les activités n’ont pas fonctionné. Les portes du tribunal sont restées fermées même le doyen du tribunal Me Bernard Saint Vil ne s’est pas présenté à son bureau en raison du climat d’insécurité qui règne dans la zone. Quelques employés qui étaient au Parquet ce mardi ont vite laissé les lieux compte tenu de la tension qui régnait au bicentenaire. Des détonations d’armes automatiques étaient entendues dans les parages du parquet.

 

Jean chrisnol  Prophète

pecdo55@gmail.com

 

 

 

 

Les responsables de la NATCOM n’ont pas répondu, ce mardi, à l’invitation du commissaire du gouvernement ai de Port-au-Prince Me Jaques Lafontant en raison du fait que l’invitation n’a pas été envoyée aux responsables de cette compagnie selon une source proche du parquet.  

 

Ces derniers devraient répondre aux questions du magistrat notamment sur les conditions d'appropriation de la Carte SIM Téléphonique et les appels téléphoniques reçus par les abonnés de la compagnie leur sollicitant des dépôts via Mon Cash, sous peine d'être kidnappés.

 

Au palais de justice de la capitale, les activités n’ont pas fonctionné. Les portes du tribunal sont restées fermées même le doyen du tribunal Me Bernard Saint Vil ne s’est pas présenté à son bureau en raison du climat d’insécurité qui règne dans la zone. Quelques employés qui étaient au Parquet ce mardi ont vite laissé les lieux compte tenu de la tension qui régnait au bicentenaire. Des détonations d’armes automatiques étaient entendues dans les parages du parquet.

 

Jean chrisnol  Prophète

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages