Haïti –insécurité – Le parquet de Port-au-Prince a auditionné les responsables de la Digicel

Le Judiciaire
Typographie

 

 

 

Le commissaire du Gouvernement ai de Port-au-Prince Me Jacques Lafontant a auditionné, vendredi, les responsables de la compagnie téléphonie mobile de Digicel autour des faits liés notamment à la remontée spectaculaire des actes de banditisme dans le pays particulièrement le kidnapping.

 

« Le commissaire du gouvernement se trouve au carrefour de l’ordre public et la loi », a déclaré le commissaire. Il a également exprimé la préoccupation de la société face à l’utilisation du téléphone cellulaire dans les crimes perpétrés ces dernier temps dans le pays.

 

« Des gens appellent quotidiennement les abonnés demandant d’envoyer de l’argent via mon cash sous menace d’être kidnappé. Des prisonniers utilisent le téléphone portable pour commettre des crimes ; ces faits contribuent au climat d’insécurité », a justifié le chef du parquet dans sa démarche.

 

Pendant environ une quarantaine de minutes, le commissaire Jacques Lafontant a auditionné les responsables de la Digicel pour demander à cette compagnie de collaborer avec les autorités judiciaires dans la lutte visant à freiner les actes banditisme dans le pays a indiqué à la presse Mr Lafontant.

 

 Le PDG de la Digicel Maarteen Bouthe n’étant pas en Haïti, il était représenté par Gérard Laborde Directeur de la régulation de la Digicel qui s’est félicité du bon déroulement de l’audition.

 

Selon le responsable, il a été question de discuter avec le parquet sur les conditions dans laquelle les abonnés de la compagnie sont enregistrés dans le système. Il a promis tout son soutien aux autorités.

 

Après la Digicel, les responsables de la compagnie NATOM sont convoquées mardi au Parquet.

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

pecdo55@gmail.com

 

 

 

 

Le commissaire du Gouvernement ai de Port-au-Prince Me Jacques Lafontant a auditionné, vendredi, les responsables de la compagnie téléphonie mobile de Digicel autour des faits liés notamment à la remontée spectaculaire des actes de banditisme dans le pays particulièrement le kidnapping.

 

« Le commissaire du gouvernement se trouve au carrefour de l’ordre public et la loi », a déclaré le commissaire. Il a également exprimé la préoccupation de la société face à l’utilisation du téléphone cellulaire dans les crimes perpétrés ces dernier temps dans le pays.

 

« Des gens appellent quotidiennement les abonnés demandant d’envoyer de l’argent via mon cash sous menace d’être kidnappé. Des prisonniers utilisent le téléphone portable pour commettre des crimes ; ces faits contribuent au climat d’insécurité », a justifié le chef du parquet dans sa démarche.

 

Pendant environ une quarantaine de minutes, le commissaire Jacques Lafontant a auditionné les responsables de la Digicel pour demander à cette compagnie de collaborer avec les autorités judiciaires dans la lutte visant à freiner les actes banditisme dans le pays a indiqué à la presse Mr Lafontant.

 

 Le PDG de la Digicel Maarteen Bouthe n’étant pas en Haïti, il était représenté par Gérard Laborde Directeur de la régulation de la Digicel qui s’est félicité du bon déroulement de l’audition.

 

Selon le responsable, il a été question de discuter avec le parquet sur les conditions dans laquelle les abonnés de la compagnie sont enregistrés dans le système. Il a promis tout son soutien aux autorités.

 

Après la Digicel, les responsables de la compagnie NATOM sont convoquées mardi au Parquet.

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages