Haïti-police : Attaque contre son cabinet, Me Madistin dépose une plainte contre X

Le Judiciaire
Typographie

 

 

 

Des vitres cassées, plusieurs impacts de roches, des débris de bouteilles de cocktail molotov, la façade principale enflammée, les locaux abritant le cabinet de Me Samuel Madistin a été la cible, mercredi après-midi, des policiers en civil dont certains encagoulés qui étaient dans les rues pour protester contre la révocation de 5 de leurs collègues.  

 

Après avoir constaté les dégâts, en compagnie d’un juge de paix, Me Samuel Madistin a qualifié l’acte de : « summum de l'intolérance ». Il a indiqué qu’il allait déposer une plainte contre X au parquet de Port-au-Prince.

 

Au cours de l’attaque du cabinet, les protestataires ont incendié 5 véhicules et une moto qui étaient en stationnement dans la cour, ainsi qu’une génératrice.

 

Me Madistin estime que c’est un comportement qui n’a rien avoir avec le mouvement des policiers qui réclament la mise sur pied d’un syndicat au sein de la PNH.

 

Toutes fois, le président du Conseil d’administration de la Fondation « Je Klere » n’entend pas se laisser intimider par cet acte en réaction à sa prise de position sur les revendications des policiers. 

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

pecdo55@gmail.com

 

 

 

 

 

 

Des vitres cassées, plusieurs impacts de roches, des débris de bouteilles de cocktail molotov, la façade principale enflammée, les locaux abritant le cabinet de Me Samuel Madistin a été la cible, mercredi après-midi, des policiers en civil dont certains encagoulés qui étaient dans les rues pour protester contre la révocation de 5 de leurs collègues.  

 

Après avoir constaté les dégâts, en compagnie d’un juge de paix, Me Samuel Madistin a qualifié l’acte de : « summum de l'intolérance ». Il a indiqué qu’il allait déposer une plainte contre X au parquet de Port-au-Prince.

 

Au cours de l’attaque du cabinet, les protestataires ont incendié 5 véhicules et une moto qui étaient en stationnement dans la cour, ainsi qu’une génératrice.

 

Me Madistin estime que c’est un comportement qui n’a rien avoir avec le mouvement des policiers qui réclament la mise sur pied d’un syndicat au sein de la PNH.

 

Toutes fois, le président du Conseil d’administration de la Fondation « Je Klere » n’entend pas se laisser intimider par cet acte en réaction à sa prise de position sur les revendications des policiers. 

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages