Haïti-énergie : l’Etat haïtien reprend possession des centrales électriques gérées par la SOGENER

Le Judiciaire
Typographie

 



L’état haïtien a repris vendredi le contrôle des sites et centrales électriques gérés par les entreprises Vorbe et fils donnant (SOGENER) suite à une ordonnance du Doyen du Tribunal de Première Instance, a constaté Haiti Press Network.

 

L’opération a été conduite par le Juge de Paix de Cité Soleil accompagné d'un huissier et des agents de l’Unité départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) de la Police Nationale d’Haïti. Les centrales électriques publiques Varreux 1 et Varreux 2 ont été  construites avec les fonds du trésor Public

Cette mesure de l’État haïtien à travers le Ministère de la Justice intervient suite à l’absence constatée des dirigeants de la SOGENER et d’autres personnalités convoquées au Parquet le vendredi 22 novembre 2019.

Invités au parquet de Port-au-Prince, le jeudi 21 novembre 2019, Jean-Marie Vorbe, Dimitri Vorbe, Elizabeth Delatour, Serge Raphaël, Roger Lefèvre du Conseil d'administration de Sogener et  Frantz Verella et Daniel Dorsainvil, deux anciens ministres, ont brillé par leur absence. Ils devraient répondre aux accusations de surfacturation, faux et usages de faux mentionnés dans la lettre de convocation datée du 14 Novembre 2019.

 


Dans une requête adressée au Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Ad Intérim (A.I), Me Jacques Lafontant, les avocats de la compagnie SOGENER notamment Martine Chevalier, Monferrier Dorval et Guy Lochard ont établi un argumentaire juridique déclarant illégal la plainte déposée par l’Etat Haïtien ainsi que les agissements du parquet de Port-au-Prince dans ce dossier.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages