Haïti-Droits Humains : ECC condamne la déclaration de Jovenel Moïse et met l'OEA en garde contre la violation de sa charte

Le Judiciaire
Typographie

 

 
 
Ensemble contre la corruption(ECC) dit prendre note de la déclaration du Président Jovenel Moïse faite dans le quotidien américain Miami Herald du 10 au 12 juillet 2019, par laquelle il informe avoir sollicité de l'Organisation des Etats Américains l'envoi d'une commission d'audit pour travailler sur le dossier Petrocaribe. Suite à cette demande du Président Jovenel Moïse, ECC fait quatre considérations.
 
 
 
Dans sa première considération, ECC croit que le Président est très mal placé pour produire cette demande puisqu'il est indexé dans le rapport de la CSC/CA comme l'un des principaux dilapidateurs. Dans ce sens ECC demande à Jovenel Moïse de s'abstenir de faire des déclarations dans le dossier Petrocaribe.
 
 
Dans sa deuxième considération, ECC estime qu'une demande de coopération technique, à travers une contre-expertise d'une institution haïtienne faisant partie d'un système d'intégrité des comptes publics pourrait provenir d'un tribunal dans la réalisation de l'instruction judiciaire proprement dite et dans le Cadre d'une ordonnance judiciaire.
 
 
Plus loin dans sa troisième considération, ECC croit qu'en produisant une telle demande à l'Organisation des Etats américains dans le colonnes du Miami Herald Jovenel Moïse porte atteinte au respect des institutions haïtiennes et  à la crédibilité du Sénat de la République et de la CSC/CA.
 
 
Et dans sa considération, ECC pense que Jovenel Moïse tente de mener le dossier Petrocaribe dans l'arène politique. "En effet, le chef de l'Etat en s'introduisant dans le dossier qui se trouve par devant le juge d'instruction veut en faire un dossier hautement politique" fait remarquer ECC.
 
En outre, Ensemble contre la corruption rappelle à l'organisation des Etats Américains qu'elle ne peut se substituer à une institution nationale à la lumière de ses attributions clairement définies dans sa charte et signée le 27 février 1967.
 
Dans ce sens, ECC appelle tous les secteurs du pays, citoyens et citoyennes les Petrochallengers, les associations de la société civile  à rester vigilants et mobilisés dans leur droit d'exiger la reddition des comptes de la part des ordonnateurs dans la gestion des fonds Petrocaribe termine la note datée du 17 Juillet 2019.
 
HPN
 
 
 
 
 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages