Plus de 120 morts violentes recensées durant le premier trimestre

Le Judiciaire
Typographie
 
 
La commission épiscopale justice et paix (JILAP pour son acronyme en créole) informe avoir recensé 122 morts violentes dont 100 par balles pour le premier trimestre dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.
 
Sa directrice exécutive Jocelyne Colas Noël dénonce une situation d’insécurité à laquelle le pays est confronté. Elle déplore que, dans la plupart des cas, les morts violentes sont enregistrées dans des d'affrontements entre gangs armés.
 
Madame Noël dénonce également l’implication de certaines autorités étatiques qui sont de mèche avec les bandits en leur pourvoyant en armes et en munitions.
 
La militante catholique des droits humains exhorte les autorités compétentes à prendre des mesures pour combattre l’insécurité dans le pays notamment en facilitant l’aboutissement des enquêtes sur les actes de violence perpétrés sur le territoire.
 
DO
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages