Roosevelt Bellevue : L'action publique mise en mouvement contre l'ancien titulaire du MAST

Le Judiciaire
Typographie

C'est l'unité de lutte contre la corruption(ULCC) qui a fait la demande près du tribunal de première instance dans l'affaire des Kits scolaires qui avait provoqué cet énorme scandale impliquant l'entourage du président de la république.

L'ancien ministre des affaires sociales Roosevelt Bellevue et huit(8) autres fonctionnaires doivent être mis en examen dans cette affaire selon les recommandations de l'ULCC. Roosevelt Bellevue qui avait perdu son poste ministériel en 2017 fait office de représentant D'Haïti auprès de l'organisation mondiale du commerce(OMC).

M. Bellevue est accusé d'association de malfaiteur, de surfacturation contre l'Etat et de passation illégale de marchés publics. Le commissaire du gouvernement ne devrait pas tarder à répondre aux recommandations de l'ULCC selon les informations circulant dans les couloirs du tribunal de Première instance de Port au Prince.

Les accusations font croire que les kits scolaires, d`une valeur de 17$ us ont été facturés à 36$ entraînant une perte énorme pour l`Etat vu que le nombre de kits fabriqués s`élève à 50 000 unités. Le nom de Aviol Fleurant ainsi que celui de Martine Moise, respectivement ancien ministre de la Planification et Première Dame de la République, étaient cités dans cette affaire de corruption.

 Le président Jovenel Moise pour prouver sa velléité à venir à bout de la corruption dans l’administration publique, avait promis sous peu un rapport d’enquête devant venir fixer les responsabilités sur un gros détournement de fonds du trésor public, lors d’achat de matériels scolaires, en août 2017 dernier.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages