Haïti-Justice : Journée tendue au  parquet de Port-au-Prince

Le Judiciaire
Typographie

Le commissaire du gouvernement Me. Ocnam Clame Dameus a auditionné  mardi le Dr Shciller Louidor  invité à fournir des explications sur des propos  tenus et jugés incitant à la violence. Une audition qui s’est déroulée sous fond de tension avec des incidents malheureux liés au climat qui a régné dans l’espace.

Un important dispositif de sécurité a été mis en place devant le parquet dans la matinée du mardi, pour éviter d’éventuel  dérapage des militants de "fanmi lavalas"  venus supporter Dr Louidor.

Un scénario pas différent de celui de l’intérieur du bâtiment, où des policiers ont monté la garde devant le bureau du commissaire du gouvernement pour faire face à une foule  massée sur les lieux.

Ce sont ces agents de sécurité qui ont frayé le chemin pour faciliter la rentrée du commissaire du gouvernement avec au passage des propos hostiles des supporteurs de Shiller Louidor.

M. Louidor  sur les lieux, s'était fait accompagner des avocats  notamment Me  Gervet Charles et André Michel. L’audition s’est déroulée pendant  environ deux heures  à huis clos.

Pendant que le commissaire recevait dans son bureau son invité, la tension restait vive dans les couloirs du parquet. Le dispositif de sécurité pris par la PNH n'a fait exception de  personne. Une mesure qui a provoqué un grave incident au cours de cette audition.

Wilbert Rhau, chef de la greffe du parquet a été frappé par le directeur départemental de l’Ouest de la police nationale d’Haïti (PNH), Berson Soljour après une altercation entre ces deux.

Le greffier voulait forcer le passage bloqué par les policiers. Ces derniers ont répondu de manière brutale. Un incident qui a fait monter d'un cran la tension.  

 Si le commissaire du gouvernement dit renoncer aux poursuites contre Schiller Louidor, après les explications de ce dernier, cette journée risque d'affecter dans les prochains jours le fonctionnement des tribunaux et même le parquet où les greffiers menacent d'observer un arrêt  de travail pour protester contre cette agression du Directeur départemental  de l'ouest de la Police. 

Naomie Olivier

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages