Haïti-Sécurité : Adieu MINUSTAH, bienvenue MINUJUSTH

Le Judiciaire
Typographie


La représentante du secrétaire général de l’ONU en Haïti tire un bilan positif des 13 ans de présence de la MINUSTAH dans le pays. A en croire, la cheffe civile, Sandra Honoré, du point de vue sécuritaire notamment, la situation est aujourd’hui différente de ce qu’elle était à l’arrivée des casques bleus  en 2004. D’ici octobre prochain, les casques bleus quitteront le pays et seront remplacés par la MINUJUSTH (Mission des notions unies pour l’appui à la justice en Haïti).


En effet, la nouvelle mission qui prendra le relais à partir du mois d’octobre aura pour but de renforcer davantage les institutions, d’après les explications de Mme Honoré qui intervenait à l’issue d’une conférence de presse le lundi 17 avril.

La MINUJUSTH doit permettre de consolider les progrès qui ont été réalisées dans le pays et de combler des faiblesses constatées dans certains domaines.

‘’Le domaine dans le lequel les résultats ne sont pas satisfaisants, est bien celui de la justice’’, reconnait Sandra Honore. D’où la justification de la nouvelle mission qui devra aider le Gouvernement haïtien à renforcer les institutions garantes de l’Etat de droit et de suivre la situation en matière de droits de l’homme entre autres.

D’ici au 15 octobre, la MINUSTAH doit se retirer et la MINUJUSTH prendra les manettes. Cette nouvelle entité onusienne comprendra un peu plus de 1000 hommes qui seront repartis dans les 10 départements géographiques.

Notons que le départ de la MINUSTAH n’engendrera celui des agences des Nations Unies qui vont demeurer et continueront a supporter les efforts du gouvernement dans plusieurs domaines.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages