Résurgence des cas de violence à l’Arcahaie

Le Judiciaire
Typographie

Depuis la publication de l’arrêté présidentiel dans le journal officie,l Le Moniteur le 22 juillet 2015, élevant au rang de commune  « Les Arcadins », les Archelois ne cessent de se soulever. Plus les autorités affirment leur laxisme, plus se voit augmenter le nombre des victimes des violents mouvements de protestation sur la route nationale no 1 à hauteur de la cité du drapeau.

Le décret présidentiel faisant de « Les Arcadins » une nouvelle commune rattachée à l’arrondissement de Saint-Marc continue d’alimenter des heurts à l’Arcahaie. Après les événements du 15 septembre 2015 ayant provoqué l’incendie d’un autobus de la compagnie privée de transport «Sans Souci Tour » et plus d’une dizaine de motocyclettes ; pour les mêmes raisons plusieurs automobilistes ont été victimes des réactions des protestataires le week-end dernier.

Intervenant sur les ondes de Caraïbes FM, le lundi 6 mars, à l’émission Matin Caraïbes, Rosemilia Petit-Frère St-Vil, mairesse de l’Arcahaie, dit avoir joué sa partition en vue d’une issue heureuse à cette crise qui a déjà trop duré. « Il revient à la présidence et au parlement de prendre les dispositions qui s’imposent », affirme-t-elle.

Il est à préciser que ce dossier a été transmis au Parlement par l’ancien Président Jocelerme Privert sous forme de projet de loi. Par aileurs, Madame St-Vil dénonce, sans citer de noms, certaines personnalités influentes au plus haut niveau de l’Etat qui se font complice de ses malheureux incidents. Elle a egalement mis en garde toute volonté d’utiliser la répression comme outils pour mater ce mouvement entamé par les Archelois depuis bientôt un an et demi.

 

 

 

Wadner Voltaire

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages