L'Etat haïtien et l'Union européenne lancent le Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle

L'executif
Typographie

Le Premier ministre haïtien Jean Henry Céant et l'ambassadeur de l'Union européenne M. Vincent Degert, ont procédé aujourd'hui au lancement officiel du Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) du 11ème FED; il est composé du Programme multisectoriel de sécurité alimentaire et nutritionnelle, et du Programme Pro résilience, financés respectivement à hauteur de 40 et 10 millions d'euros dans le cadre  du 11ème Fonds européen de développement et de l’action spéciale de solidarité suite à l’ouragan Matthew.

Destinés aux régions, du Nord Ouest, du Haut Artibonite et de la Grande-Anse, le Programme SAN vise à améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations les plus vulnérables, tout en renforçant leur résilience, c’est-à-dire, leurs capacités à résister et à surmonter les chocs et les crises.

"Je réitère une fois de plus l’engagement pris par la République pour permettre à tous ses filles et fils de pouvoir manger à leur faim" a declaré Me Ceant.

Dans le cadre du concert des nations unies en 2015, il a été convenu d’éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde à l’horizon 2030. Le pays détient beaucoup de ressources et de potentialités que ses filles et fils doivent mettre en valeur pour atteindre cet objectif.

Le Premier Ministre a entr'autres souligné "Les indicateurs sur l’insécurité alimentaire et la malnutrition montrent que la situation est alarmante. Des chocs successifs auxquels fait face le pays rendent encore plus complexes la tâche. Le Gouvernement est conscient de l’énorme défi auquel il fait face afin d’arriver à éliminer la faim, d’assurer la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de promouvoir l’agriculture durable. Il est possible de le faire avec la collaboration et la continuité dans les actions de l’Etat".                                                  ".

En Haiti, l'insécurité alimentaire touche environ 30% de la population rurale ce qui représente un drame au présent comme pour l’avenir. 275.000 enfants soit 22% de la population infantile de moins de cinq ans, sont en effet victimes de malnutrition chronique; celle-ci entraîne des retards dans leur croissance.

Le Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle se fonde sur une approche multisectorielle, qui intègre à la fois la production locale pour une plus grande disponibilité des aliments, la qualité du contenu nutritif de ces derniers, la disponibilité et l'accès aux aliments par la population, et la stabilité de cet accès par des politiques sociales adaptées.

HPN

Source :