Haïti-crise : Richemond Joseph de la Primature dénonce une absence de "proposition" de la part de l'opposition

L'executif
Typographie

C'est dommage que la seule proposition de l'opposition s'articule autour de la politique de "table rase" pour l'instauration d'un gouvernement de transition. C'est le constat fait  mardi par le journaliste Richemond Joseph, membre de la cellule de communication du Premier ministre Jean-Henry Céant.

Ils n'ont rien dit au sujet de l'éducation, la santé, la sécurité. Tout ce qu'ils disent tourne autour du départ du Président Jovenel Moïse et son remplacement par un juge de la cour de cassation sans mentionner lequel, déplore M. Joseph.

Cela fait des années que les étudiants des universités produisent des réflexions sur des problèmes profonds de la société mais personne ne leur demande d'apporter leur pierre à la reconstruction du pays, a déploré Richemond Joseph.

Selon lui, la meilleure voie à suivre est celle du dialogue franc et sincère, comme le souhaite le premier ministre Céant, soutient M. Joseph qui pense que l'intérêt supérieur de la nation doit être la priorité de tous les acteurs. Aujourd'hui, poursuit-il, le premier ministre Céant est prêt à dialoguer avec tout le monde pour établir un climat d'apaisement favorable.

Il demande à tous de donner suite à cet appel "sincère" du chef de la primature pour sortir "ensemble" le pays du bourbier dans lequel il se trouve. La politique de la violence, de la peur et de l'intimidation n'a pas sa place dans la reconstruction du pays, affirme Richemond  Joseph qui déplore les deux jours d'activités perturbées que vient de connaitre le pays.