Le gouvernement réclame un retour d’ascenseur aux médias pendant la retransmission du mondial

L'executif
Typographie

Le ministre de la culture et de la communication a informé ce mercredi que les médias, les stations de radiodiffusion et de télévision, qui retransmettent les rencontres de la coupe du monde Russie 2018, doivent accepter de diffuser gracieusement les messages, spots et annonces du gouvernement.

Il s’agit sans doute d’un retour d’ascenseur que réclame le gouvernement haïtien aux médias qui retransmettent les rencontres de la 21e édition de la coupe du monde, du 14 juin au 15 juillet 2018. 

Le ministre de la culture et de la communication, Joseph Guyler C. Delva a informé ce mercredi avoir rencontré les responsables des associations de médias, AMIH et ANMH, leur demandant d’informer leurs membres que l’exploitation des signaux de la coupe du monde, ne peut être gratuite.

Le gouvernement a accepté de payer les droits de retransmission de l’événement en Haïti mais les médias qui utilisent ces signaux devront diffuser les messages du gouvernement en même temps que ceux de leurs commanditaires, a-t-il dit.

Le ministre n’a toutefois pas précisé si les responsables de l’AMIH et de l’ANMH ont accepté cette condition. 

Toutefois, on a appris qu’aucun engagement n’aurait été pris en ce sens, les responsables des associations concernées ayant fait savoir qu’ils ne peuvent décider au nom de leurs collaborateurs.

Interrogé  sur le coût de l’opération consistant à distribuer des téléviseurs pendant la coupe du monde, le ministre affirme n’avoir pas d’information précise prétextant qu’il se trouvait à l’étranger.  Plusieurs dizaines  de téléviseurs ont été distribués aux 29 sénateurs et 117 députés du parlement pour leur département et circonscriptions.

Mais n’empêche qu’il connaisse avec précision que le gouvernement a débloqué une enveloppe de 2.5 millions pour acquérir les droits de retransmission de l’événement. 

L’achat de ces téléviseurs arrivent à un moment où le président Jovenel Moise a fait savoir que, durant les 10 derniers années, presque tous les contrats de marché public, ont été surfacturés.

Le ministre Delva a assuré que, s’agissant de l’achat de ses téléviseurs, tout a été fait suivant et selon les règles de l’art.

Par Dodeley Orélus 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages