Mise en accusation-Chambre basse : plus de 80 députés se sont présentés

Le Parlement
Typographie


La séance relative à la demande de mise en accusation du président de la République, Jovenel Moïse, se déroule actuellement à la Chambre des députés après des heures de retard par rapport à celle fixée pour sa tenue.


Au premier appel nominal, 88 députés ont répondu présents cette séance qualifiée d’historique. Le quorum nécessaire pour l’organisation de cette réunion parlementaire, 2/3 du corps a donc été constaté.

L’ordre du jour a été adopté. Les députés accusateurs s’apprêtent à présenter l’acte d’accusation. Notons que Jovenel Moise est accusé de crime de haute trahison par au moins une vingtaine de députés de l’opposition.