Haiti-politique : la mise en accusation de Jovenel Moïse à l'ordre du jour de la prochaine séance à la chambre des députés

Le Parlement
Typographie

 



Les parlementaires membres des différents blocs politiques ont paraphé mercredi une entente suivant laquelle la mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse devrait être programmée à l'ordre du jour de  la prochaine séance à la chambre des députés.

L'entente a été trouvée après les troubles provoquées par les Députés de l'opposition de la troisième circonscription de Port-au-Prince, Bélizaire Printemps et Sinald Bertrand de Port-Salut qui ont perturbé et retardé la tenue de la séance en Assemblée nationale prévue pour 11h du matin mais organisée aux environs de 5h PM. Comme ce fut le cas au Sénat lors des deux dernières tentatives de ratification de la politique Générale du Premier Ministre Nommé Jean Michel Lapin, le décor de la salle de Séance en Assemblée Nationale a été changé car divers sièges ont été virés et ces deux Députés de l'opposition avaient occupé les siège des membres du bureau à la Tribune.

Un groupe de plus d'une dizaine de députés de l'opposition à deux reprises ont écrit au Président de la Chambre, Gary Bodeau, en vue de mettre en accusation le Président Moïse pour crime de haute trahison.

Signalons que les séances se tiennent du mardi au jeudi au parlement. L'Assemblée Nationale exceptionnelle de ce mercredi 26 juin a ainsi fermé la dernière session extraordinaire et ouvert la session ordinaire.