À l'heure du bilan, Carl Murat Cantave trouve déjà des excuses

Le Parlement
Typographie

 

Au moment où l'on s'attend à un bilan complet de ses actions à la tête du grand corps en mi-mandat, le sénateur Carl Murat Cantave s'appuie déjà sur la situation d'insécurité qui règne au bicentenaire. Nous sommes à la dernière année législative, ce qui signifie que l'heure est au bilan pour les deux branches du parlement.

 Pour Gary Bodeau qui doit partir avec ses collègues députés définitivement le 2e lundi du mois de septembre il n'y a aucune chance de rattraper cette année législative qui passerait inaperçue sans la séance spectaculaire et express qui a renvoyée l'ex premier ministre Jean Henry Ceant et son cabinet ministériel. Par contre, Carl Murat Cantave a encore une chance puisque le sénat siège en permanence.

Étant en mi-mandat à la tête du grand corps, le sénateur Carl Murat Cantave reconnaît qu'en dépit du problème de quorum, les événements politiques ont des incidences sur le fonctionnement du parlement et le sénat en particulier. Les moments de turbulence dans le pays, les tirs nourris aux abords du parlement sont entre autres, les grands défis auxquels Carl Murat Cantave a fait face au cours de son administration.

Si les sénateurs ne se présentent pas à la salle de séance du sénat pour des séances régulières, et pour tuer le temps, le numéro 1 du grand corps a utilisé une stratégie. Les séances de contrôle appelées "mercredi oral", au cours desquelles les sénateurs reçoivent des responsables de certaines institutions publiques pour des séances de questionnement autour du fonctionnement des institutions.

Environ une dizaine de séances de contrôle a eu lieu au cours de cette première session de la dernière législature, a renchéri l'élu de l'Artibonite. Toutefois, le président du sénat exprime son regret du fait que son objectif de faire voter une dizaine de lois au sénat de la république n'est pas atteint. Mais il lui reste encore 8 mois pour boucler la dernière année législative. Le temps et la conjoncture diront le reste.

 

François Jean

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages