Affaires Arnel Joseph : Jean Renel Senatus et ses révélations, la montagne accouche d'une souris

Le Parlement
Typographie

 

La commission justice et sécurité du sénat a retracé seulement 3 personnalités sur la liste des appels téléphoniques entretenus entre le présumé chef de gang Arnel Joseph. Il s'agit du sénateur Garcia Delva,   Vladimir Jean Louis, un agent de sécurité rapproché de l'ex président Joseph Michel Martelly et Jean Henry Ceant.

 

L'annonce du sénateur Jean Renel Senatus sur la révélation de certaines personnalités ayant eu des communications téléphoniques avec le chef de gang de village de Dieu était une "tempête dans un verre d'eau", selon certains observateurs.

 

Ainsi, la commission justice et sécurité du grand corps a présenté à la presse le rapport sur les relations du présumé chef de gang Arnel Joseph avec certaines autorités du pays.

 

Selon le sénateur Jean Renel Senatus, président de la commission, l'enquête a couvert les appels passés à travers le numéro de téléphone du présumé chef de gang de janvier à mars 2019. Le relevé des appels téléphoniques entre le citoyen Arnel Joseph au cours de cette période relèvent à 585 pages d'appels.

 

Toutefois, les commissaires ignorent les contenus de ces conversations puisque cela relève de la compétence de la justice a fait savoir Jean Renel Sénatus.

 

Le parlementaire fustige le comportement du Directeur général du conseil national des télécommunications (CONATEL) Jean David Rodney qui, selon Me Senatus, se laisse manipuler par des autorités quand il nie toute implication de l'institution dans le cadre de ce dossier, dans le but de décrédibiliser leurs informations.

Selon les informations fournies par la commission, trois personnes et leurs numéros de téléphone ont été retracés. Après Garcia Delva, les commissaires ont pu retracé le numéro de téléphone de l'ancien premier ministre Jean Henry Ceant. Deux appels ont été émis par le chef de village de Dieu vers le notaire mais ils n'ont pas  abouti. 

 

Contacté par la commission, Jean Henry Ceant confirme avoir eu l'habitude de communiquer avec Arnel, mais une fois informé de son statut de chef de gang, il n'a plus  communiqué  avec lui, d'après Jean Renel Senatus qui a présenté la copie d'une correspondance qui leur a été communiquée par Jean Henry Ceant, dans laquelle Arnel Joseph a sollicité de la Primature un financement pour le bétonnage des ruelles, le drainage des canaux et la construction d'un centre de santé dans le village.

 

La troisième personnalité est un policier. Il s'agit de Vladimir Jean Louis, l'un des gardes du corps de l'ex président Joseph Michel Martelly. Au total 28 appels téléphoniques ont été enregistrés entre ce dernier et Arnel Joseph. Selon la commission, le policier en question n'a pas nié ses conversations avec le chef de gang. Contacté par la commission, Michel Martelly a souligné à l'attention des commissaires que l'agent en question est près à répondre aux questions de la justice sur le contenu de sa conversation avec le puissant chef de village de Dieu au besoin.

 

La commission recommande à l'assemblée des sénateurs d'adopter toutes les mesures capables de faire jaillir la lumière judiciaire dans l'espèce par la saisine de l'autorité judiciaire habilitée à appliquer la loi régissant la matière.

 

François Jean

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages