Chambre des députés : La note de discorde

Le Parlement
Typographie

uite à un vent de panique qui a soufflé jeudi matin au niveau du parlement après que des rafales ont été entendues dans le périmètre le secrétariat général de la chambre basse a fait sortie une note invitant les employés à rester chez eux.

Une note qui n'a pas fait l'unanimité à la 50e legislature. Le député de Kenskoff Alfredo Antoine a rejeté d'un revers de main cette décision. " Je ne suis pas au courant d'une telle décision et je viendrai au parlement normalement pour continuer le travail que le peuple m'a confié" a t-il lancé sur les ondes de Radio caraïbes.

Même son de cloche pour l'élu de la circonscription de St Marc qui s'était présenté au parlement vendredi en compagnie d'autres collègues. Cette note vient mettre à mal le fonctionnement de l’institution parlementaire décrié ces derniers temps pour sa mauvaise performance.

Dans un récent rapport de l’observatoire Citoyen pour L’Institutionnalisation de  la Démocratie (OCID), les citoyens sont très critiques et se déclarent insatisfaits du travail réalisé par les parlementaires.

Il faut rappeler que le véhicule du député de Dame Marie, M. Curolo Loiseau a été atteinte d’une projectile avec le parlementaire abord, pendant que la voiture était garée dans l’enceinte même du parlement. Si le député dit ne pas connaitre la provenance du tir, M. Loiseau croit tout de même que ce climat de violence qui règne dans le quartier de  La saline, est le résultat de l’affrontement entre gangs rivaux pour le contrôle du marché des lieux.

"Cet incident relève la faiblesse de l’institution policière qui a failli à sa mission qui est de garantir la sécurité de chaque citoyen’’, a soutenu M. Loiseau qui promet des suites légales.

Face à cette situation,  la panique était grande du côté des élus et les employés qui se trouvaient dans l’espace du parlement, Ces derniers se sont empressés de vider les lieux. En début d’après-midi de ce jeudi le parlement haïtien ne comptait presque personne a pu constater un reporter de HPN qui a été visité l’espace.

Un peu plus tard dans la journée  le secrétariat général du parlement a sorti une note, invitant les employés à chômer pour la journée de vendredi. Les événements derniers jours ont  occasionné la paralysie du parlement de manière fréquente. Le dispositif de sécurité qui a été promis par le président de l’assemblée nationale, M. Joseph Lambert est toujours en attente.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages