Formation du Cabinet ministériel, mecontents des parlementaires réagissent

Le Parlement
Typographie

La publication de l’arrêté confirmant la formation du cabinet ministériel n’a pas laissé indifférents des parlementaires. En effet, le député Deus Deroneth proteste contre le maintien de 6 ministres de l’ancien cabinet qui, selon lui, n’ont pas fait la preuve de leur compétence.

 L’élu de Marigot évoque une provocation de la part de l’exécutif et demande  le retrait de l’arrêté nommant les ministres. Même son de cloche de la part du député Abel Descollines qui estime que le chef de l’Etat n’a pas tiré les conséquences des émeutes de juillet dernier.

 Selon lui une telle composition permet d’ores et déjà de prévoir qu’aucun procès Petrocaribe ne se tiendra. Le chef de l’Etat a fait choix de l’affrontement, conclut l’élu de Mirebalais.

 Dans l’intervalle, le sénateur Onondieu Louis, président de la commission chargée d’étudier les pièces du Premier ministre, donne l’assurance que les dossiers des nouveaux ministres vont être examinés avec attention pour s’assurer qu’ils ont la compétence nécessaire pour occuper leur poste.

 Reconnaissant qu’aucun texte ne donne au Parlement la prérogative de vérifier les documents des ministres, l’élu du Nord-ouest précise qu’il s’agit d’une interprétation de la mission de contrôle que la constitution donne au législatif.

 Concernant la séance de ratification de la politique générale du Premier ministre Jean Henry Céant, le sénateur Onondieu Louis évoque une possibilité pour sa tenue ce vendredi 7 septembre 2018.

GA

 

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages