Interpellation du Premier Ministre Lafontant, les opposants se préparent à censurer le gouvernement

Le Parlement
Typographie


Le groupe des 16 députés de l’opposition salue la décision du bureau de la chambre basse, de fixer au 28 juin la date de la tenue de la séance d’interpellation du Premier Ministre Jack Guy Lafontant. Les parlementaires interpellateurs qui continuent de critiquer la mauvaise gestion du Chef du gouvernement, affirment disposer d’assez d’arguments pour obtenir un vote de censure.


En attendant la séance, ces députés du bloc minoritaire annoncent la poursuite des consultations avec des secteurs de la vie nationale.
Ces députés de l’opposition qualifient « de conforme à l’esprit démocratique », la décision de la conférence des présidents.

Au nom de ses pairs, Abel Descollines, élu de Mirebalais, applaudit la démarche de ses collègues.
Pour les 16 députés interpellateurs, la séance d’interpellation du 28 juin prochain, est considérée comme un véritable match de foot. « Ce sera le début de la coupe du monde », déclare le parlementaire.

Sécurité, santé, finances, non-respect de la loi entre autres, les arguments ne manquent pas aux députés du bloc minoritaire pour traduire l’incapacité du Premier Ministre à gouverner.

Entre-temps, les signataires de la motion d’interpellation tentent d’obtenir le soutien des membres de la société civile et multiplient les rencontres. « Du coté de la chambre basse, des tentatives de ralliement sont également en cours », informe Manès Louis, député de Cabaret.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages