Une nouvelle séance en Assemblée nationale avortée

Le Parlement
Typographie

Une nouvelle fois la séance en Assemblée nationale a avorté. Nul n'est en mesure de préciser la date de la reprise de cette séance qui commence à trop durer et pérenniser l'instabilité dans le pays. Cette fois-ci c'est l'absence de quorum au niveau de la chambre basse qui a été déterminante.

 

Après deux appels nominaux le président  de l'Assemblée nationale, Cholzer Chancy, n'a eu d'autres solutions que d'annoncer l'avortement de la séance. Une situation qui frustre les membres de la majorité au sénat qui accuse leur pair de fuir les débats.

Le premier appel nominal avait accusé la présence de 50 députés et de 18 sénateurs et le second appel a accusé la présence de 55 députés et 17 sénateurs. 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages