Haïti-politique : « Les élections auront lieu avec ou sans une nouvelle Constitution », nuance Jovenel Moïse 

Elections
Typographie

 

 

24 heures après son adresse à la nation ponctuée d'une surprenante déclaration selon laquelle « les élections n'auront pas lieu sans un changement de Constitution », le président de la République s'est rétracté. 

 

En effet, après une visite au Bicentenaire sur les chantiers du réseau électrique de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, samedi, suivie d'une ballade surprise au bas de la ville, Jovenel Moïse a tenu un point de presse devant les locaux qui abriteront la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA).

 

C'est là que le chef de l'État a laissé entendre que les élections auront lieu avec ou sans une nouvelle Constitution. Toutefois, Jovenel Moïse reste cramponné à l’idée de consulter le peuple haïtien par voie de référendum.

 

« Ce sont les Haïtiens qui doivent dire le dernier mot sur le changement ou non de la constitution », a précisé le président de la République.

 

Une rétractation surprenante de la part du locataire du Palais national qui, lors de son adresse à la nation, empruntait le ton d'un homme dont la conviction était infaillible. 

 

En changeant ses propos sans grandes nuances, Jovenel Moïse laisse l'impression d'avoir prêté oreille à l'avalanche de réactions de ses opposants jugeant sa déclaration du vendredi 23 octobre « totalement déplacée ».

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages