Haïti-élections : Le CEP multiplie des rencontres à l'interne sans prestation de serment

Elections
Typographie

 

 

Alors que les membres du Conseil Électoral Provisoire n’ont pas prêté serment devant la Cour de Cassation avant leur installation– ce qui, selon certains, pourrait empêcher l'institution d'engager la nation –, les conseillers électoraux semblent ne pas chômer. Jeudi, les employés étaient à leur poste et des conseillers étaient en réunion avec des cadres du Conseil, avons-nous appris.

 

Toutefois la cellule de communication n’était pas en mesure de livrer des informations sur les différentes activités déjà réalisées par les 9 membres en vue des prochaines élections.

 

3,1 milliards de gourdes sont prévues pour les opérations électorales, pourtant aucun membre du Conseil, notamment la présidente Guylande Mésadieu, n’a encore rien dit sur la ventilation de ce budget jugé faramineux par certains alors que seules 500 millions de gourdes sont disponibles pour supporter les partis politiques qui constituent, selon eux, les principaux acteurs du processus.

 

La communauté internationale dont les Etats-Unis espèrent la tenue des joutes le plus rapidement possible, pourtant les membres du Conseil ne se sont pas encore prononcés sur un éventuel calendrier électoral voire un projet de décret électoral. L’Exécutif, va-t-il utiliser la proposition des membres qui ont démissionné en juillet dernier ?

 

Si la presse espère une déclaration du CEP, il va falloir attendre quelques jours, selon une source bien informée proche de l'institution qui indique également que les conseillers attendent toujours leur prestation de serment par devant la Cour de Cassation. Néanmoins, la vitesse avec laquelle l’exécutif a procédé à la constitution puis l'installation du CEP peut susciter des doutes sur une éventuelle prestation de serment avant de commencer les opérations électorales.

 

Depuis la nomination suivie de l’investiture des membres du Conseil Electoral Provisoire, respectivement les 18 et 22 septembre dernier, les réactions se multiplient tant du côté de ceux qui sont favorables aux démarches de l’Exécutif tant du côté de ceux qui estiment que la formation du CEP est inconstitutionnelle.

 

Si le mystère n’est pas encore résolu sur les actions des membres du CEP, il faut toutefois signaler que les propos du président Jovenel Moïse ont été suivis d’effets en ce qui concerne la sécurité des conseillers. Ainsi un dispositif de sécurité renforcé a été remarqué dans les environs et dans les locaux du CEP.

 

 

Marvens Pierre

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages