Haiti-Politique: UNIR exprime ses inquiétudes par rapport à l'attitude  arrogante et méprisante de Jovenel Moise 

Politique
Typographie

Dans un message vocal diffusé sur Whatsapp et également publié sur Facebook, le Coordonnateur  général du Parti UNIR, M. Clarens  Renois, a déploré le comportement "obstiné, orgueilleux, prétentieux, trop suffisant, arrogant et méprisant  du président de la Républiqe, Jovenel Moise,à l’endroit de son peuple"

Le Journaliste Senior devenu homme poiltique conseille donc au président Jovenel Moise de se "ressaisir, de s’assagir, d’apprendre à écouter, se démocratiser, se calmer pour retrouver la sagesse, vertu des grands hommes d’état."

Haiti Press Network vous invite à lire in extenso le message du responsable du parti UNIR, Clarens Renois, à l'endroit du chef de l'Etat Haitien Jovenel Moise

 

Mes inquiétudes

J’attendais de Jovenel Moise qu’il soit un président différent des autres. Je découvre un chef d’état qui pastiche ses pires prédécesseurs. Obstiné, orgueilleux, prétentieux, trop suffisant, arrogant et méprisant à l’endroit de son peuple.

 

Le comportement affiché par le président de la république durant cette première étape (7 mois) de son quinquennat, loin de rassurer, fait naitre quelques inquiétudes sur l’avenir de la démocratie. Ce comportement traduit l’incapacité de nos élus à se montrer à la hauteur des attentes et des espérances de leur peuple. Un tel comportement dit la difficulté de nos présidents à inscrire leur démarche politique dans une dimension historique, et à répondre aux exigences de la démocratie et de la gouvernance moderne.

 

Si le président Jovenel continue sur cette pente, il risque de terminer dans l’abime de la dictature, et précipiter ainsi le pays dans un chaos total.

 

Les signaux interceptés jusqu’à présent sont suffisamment inquiétants pour alarmer tous ceux qui rêvent et travaillent pour l’établissement d’une démocratie apaisée dans une société haïtienne plus juste, plus fraternelle et plus solidaire.

 

Mais quand le président a parlé, quand il a décidé, il ne veut pas de contradicteur à sa parole. Point barre ! Jovenel ne doit d’explication à personne.

 

Le président promet à tout va : l’électricité partout 24h/24h, des téléphériques, des routes périphériques ici et là, des villes modernes sur la frontière, surtout ne lui demandez pas comment et avec quel moyen. C’est offensant ! 

Le président veut réinstaurer l’armée il y va seul. Il prend la tête de sa caravane seul, il fait son budget, ne lui demandez pas d’en discuter, surtout ne contestez pas.

 

Et avec cette même attitude d’intolérance et d’arrogance, aujourd’hui on entend des voix officielles de son administration qui attaquent sans merci, divisent, insultent, provoquent, agressent, accusent, et menacent tous ceux qui voudraient porter une parole contraire à celle du chef…Inquiétant !

 

Plus inquiétant encore, le président de la république prend la tête d’une manifestation de rue entouré de gens armés illégalement. C’est grave ! Le rôle du président c’est de dissiper la peur, le doute, c’est d’apaiser. Pourtant il fait monter les inquiétudes. A cette génération, l’histoire semble bégayer, se répéter, notre histoire ne cesse d’atermoyer. Hélas, j’aurais pu écrire ces mêmes phrases, exprimer ces mêmes inquiétudes en 1991 ou en 2016.

 

La démonstration démagogique du 22 septembre (quelle date !), digne d’une république bananière, attise la division dans notre société déjà déchirée en miettes par la politique. C’est inquiétant !

 

Ce n’est pas le genre de réaction que l’on attend du président de la république qui a pour responsabilité de parler à tous les citoyens indistinctement, de calmer les inquiétudes des uns et des autres, de panser les blessures, de recoudre le tissu social, de répondre aux attentes des gens vulnérables et désespérés (la majorité).

 

Je suis très inquiet. Je le dis.

 

Je conseille au président Jovenel Moise de se ressaisir, de s’assagir, d’apprendre à écouter, se démocratiser, se calmer pour retrouver la sagesse, vertu des grands hommes d’état. Il doit impérativement prendre le temps de lire ou relire l’histoire, notre histoire bardée de leçons pour éviter de déposer ses pas dans les sillons de nos pires dirigeants.

 

Clarens Renois

Septembre 2017

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages