USA-Elections : À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Nouvelles Internationales
Typographie

 

À trois jours de l'investiture de Joe Biden, Donald Trump a déjà la tête ailleurs. Déléguant toutes ses responsabilités à son vice-président, il compte désormais les heures avant son départ de la Maison-Blanche. Voici comment elles vont se dérouler.

 

Compte Twitter supprimé, deuxième mise en accusation, d'anciens alliés politiques qui s'éloignent définitivement... À trois jours de la fin de son mandat, Donald Trump est plus isolé que jamais et semble déjà avoir tourné le dos à la présidence. Dans les bureaux de la Maison-Blanche, que notre correspondante à Washington, Laurence Haïm, a pu visiter, plus aucun signe d'activité depuis déjà plusieurs semaines. La plupart des collaborateurs sont déjà partis, les ordinateurs sont éteints, les cadres décrochés et les cartons faits. 

 

Le président sortant semble désormais compter les heures, reclus, avant de pouvoir définitivement tourner la page de cette élection qu'il considère toujours comme truquée. LCI vous décrit ce à quoi ressemblent les dernières heures au pouvoir du 45e président des États-Unis.

 

Furieux de la tournure qu'ont pris les élections présidentielles, Donald Trump a pris pour habitude de tout déléguer, ou presque à son vice-président, Mike Pence, qui apparaît chaque jour un peu plus comme l'homme aux commandes. Les journalistes, eux, reçoivent malgré tout et comme chaque jour depuis le début de sa présidence le même communiqué : "Le président travaille depuis tôt le matin jusque tard le soir et passe de nombreux coups de fil", fait savoir notre envoyée spéciale Magali Barthès.

 

Elle rapporte également les quelques visites que reçoit Donald Trump, parmi lesquelles sa famille, mais aussi certains de ses proches qui l'ont soutenu coûte que coûte, comme son avocat Rudolph Giuliani. Pour la journaliste, il s'agit ni plus ni moins d'une "atmosphère de fin de règne".

 

Après avoir pendant plus de deux mois refusé de reconnaître sa défaite lors de l'élection du 3 novembre, Donald Trump a fini par promettre il y a quelques jours, après l'intrusion violente de certains de ses partisans dans le Capitole, une transition sans accroc. Il n'a malgré tout jamais félicité Joe Biden pour sa victoire et a fait connaître son intention de ne pas participer à la cérémonie d'investiture. 

 

Il sera le premier président à snober la prestation de serment de son successeur depuis plus de 150 ans. Le président sortant refuse même d'offrir un discours d'adieu à ses partisans. Mais aimerait tout de même qu'une foule vienne le saluer. Il a également émis le vœu de recevoir les honneurs militaires lors de son départ. 

 

À midi mercredi, quelques heures avant la fin de son mandat et l'investiture de son successeur démocrate Joe Biden, Donald Trump s'envolera vers son luxueux club de Mar-a-Lago, où il compte s'installer pour envisager l'avenir. Après un départ en hélicoptère depuis les jardins de la Maison-Blanche, il s'envolera de la base militaire d'Andrews (Maryland) pour son dernier vol à bord d'Air Force One, l'avion présidentiel.

 

Source : LCI

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages