Election Présidentielle Américaine : Donald Trump engage la bataille judiciaire dans trois États clés

Nouvelles Internationales
Typographie

 

L'équipe de campagne de Donald Trump a annoncé, mercredi, trois offensives judiciaires en demandant le recomptage des voix dans le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie. Pour la première fois en vingt ans, les Américains ne connaissent pas le nom de leur président au lendemain du vote.

 

Donald Trump s'est engagé dans une véritable bataille judiciaire. Le président sortant a demandé, mercredi 4 novembre, de suspendre le dépouillement ou de recompter les bulletins dans trois États-clés où les résultats s'annoncent serrés : Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin.  

 

Le chef d'État sortant avait déjà menacé, dans la nuit de mardi à mercredi, dans une allocution confuse, de saisir la Cour suprême, tout en restant évasif sur les motifs. 

 

 

Le directeur de campagne de Donald Trump, Bill Stepien, a ensuite annoncé vouloir un recomptage des suffrages dans le Wisconsin, au motif que des "irrégularités ont été rapportées dans plusieurs de ses comtés". "Le président est dans la marge qui permet de demander un recomptage et nous allons le faire immédiatement", a-t-il écrit. 

 

Dans le Wisconsin, les règles électorales permettent à un candidat distancé par moins de 1 % des votes de demander un recompte. L'État prend en charge les frais si l'écart est inférieur à 0,25 %. 

 

Joe Biden a remporté 20 000 voix de plus que le président républicain dans cet État, ce qui lui permet de gagner 10 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour remporter l'élection. 

 

Par ailleurs, la campagne Trump a saisi la justice dans l'État voisin du Michigan pour suspendre le dépouillement et obtenir un "réexamen" des bulletins déjà recensés. 

 

Bill Stepien a assuré que ses équipes n'avaient "pas eu accès à plusieurs sites pour observer le dépouillement et le comptage des bulletins de vote" contrairement à ce que prévoient les lois locales.  

 

Dans cet État, le candidat démocrate dispose d'une avance d'environ 50 000 voix sur Donald Trump, selon des résultats partiels qui portent sur 94 % des suffrages. 

 

Enfin, la campagne Trump, arguant là encore d'un manque de transparence, souhaite interrompre le dépouillement en Pennsylvanie. "Les yeux du pays sont braqués sur la Pennsylvanie mais la Pennsylvanie compte les suffrages exprimés par courrier à l'abri des regards et cela doit cesser", a estimé Bill Stepien. 

 

Le président républicain a environ 350 000 voix d'avance sur 84 % des suffrages déposés dans cet État. Mais les derniers bulletins sont arrivés par courrier, une procédure plébiscitée par les électeurs démocrates, ce qui pourrait donc inverser le résultat définitif. 

 

HPN

Source : France 24

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages