Venezuela: Guaido réélu président du Parlement par les députés de l’opposition

Nouvelles Internationales
Typographie

 

 

Alors que Luis Parra, un député rival, s’est déclaré nouveau chef de l’hémicycle la police empêche Guaido d’accéder au bâtiment officiel de l’Assemblée nationale.

 

 

 

Juan Guaido a été réélu dimanche président du Parlement vénézuélien par les députés de l’opposition lors d’une séance organisée dans un journal, après que la police l’a empêché d’accéder à l’Assemblée nationale où un rival s’est lui-même proclamé chef du Parlement.

 

 

« Je jure devant Dieu et le peuple du Venezuela de faire respecter » la Constitution en tant que « président du Parlement et président par intérim », a déclaré Juan Guaido. Cent des 167 députés que compte l’Assemblée nationale lui ont apporté leur suffrage, dont certains sont poursuivis par la justice dans le cadre de ce que l’opposition qualifie de « persécution politique » de la part du pouvoir. Le vote a été organisé au siège du journal El Nacional et non dans l’hémicycle.

 

 

A la mi-journée, en l’absence de Juan Guaido à l’Assemblée, Luis Parra, un député rival mais se disant toujours dans l’opposition, a empoigné un mégaphone depuis le perchoir et s’est déclaré nouveau chef de l’hémicycle dans une cohue indescriptible. Pendant ce temps, l’armée et la police continuaient de refuser à Juan Guaido l’accès au bâtiment. L’opposant a alors tenté d’escalader les grilles qui l’entourent avant d’être repoussé par un soldat équipé d’un bouclier et bousculé par les militaires.

 

L’opposition, qui a la majorité au Parlement unicaméral, a vite fait part de son courroux quant au traitement réservé à Juan Guaido et au geste de Luis Parra. Le député a agi « sans vote, ni quorum », s’est-elle indignée, évoquant un « coup d’Etat parlementaire ». Le Groupe de Lima, une instance régionale formée dans le but de chercher une issue à la crise au Venezuela, a condamné le recours à la force pour empêcher l’accès au Parlement.

 

 

 

 

Le député d'opposition Luis Parra, rival de Juan Guaido, s'était autoproclamé président du Parlement vénézuélien dimanche. Alors que Juan Guaido était empêché d'entrer dans l'hémicycle, l'opposition à Nicolas Maduro dénonce un "coup d'État parlementaire".

 

 

 

Sources : France 24/ AFP/ 20 minutes

 
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages