FAO / OCDE: L'Amérique latine et les Caraïbes représenteront 25% des exportations mondiales de produits agricoles et de la pêche d'ici 2028

Nouvelles Internationales
Typographie

Un nouveau rapport prévoit une croissance de 22% pour les cultures, de 16% pour les produits de l'élevage et de 12% pour la production de poisson au cours de la prochaine décennie, tandis que la production de céréales ralentira.

8 Juillet 2019, Santiago du Chili - D'ici 2028, l'Amérique latine et les Caraïbes représenteront plus de 25% des exportations mondiales de produits agricoles et de produits de la pêche, indique la dernière édition des Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2019-2028.

Le rapport conjoint de l'Organisation de coopération et de développement économiques et de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture indique que la production agricole de la région continuera de croître, mais le ralentissement de la demande émanant tant de sources nationales que de marchés étrangers devrait contribuer à ralentir la croissance au cours de la prochaine décennie.

Malgré un ralentissement de la croissance, la région enregistrera toujours une croissance de 22% pour les cultures et de 16% pour le bétail au cours des dix prochaines années, soit respectivement de sept et deux points de pourcentage plus rapidement que la moyenne mondiale.

L’augmentation des exportations de la région limitera également le ralentissement général de la production. Par conséquent, l'ouverture commerciale continuera de revêtir une grande importance pour les pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

La croissance des exportations ralentira également, mais l’avantage comparatif de la région pour de nombreux produits agricoles signifie qu´elle devrait conquérir une plus grande part des marchés mondiaux.

Pour les produits de base tels que le maïs, le riz et le bœuf, une plus forte croissance de la demande à l'étranger que sur le marché intérieur signifie qu'une part plus importante de la production sera destinée à l'exportation au cours de la prochaine décennie.

Alors que le commerce global des produits agricoles et de la pêche continuera à se développer au cours de la prochaine décennie, le rythme sera plus lent - environ 1,3% par an - par rapport au rythme moyen de 3,3% des 10 dernières années.

Selon le rapport, la production agricole et halieutique en Amérique latine et dans les Caraïbes a augmenté en moyenne de 2,7% par an (en dollars américaines constants de 2010, y compris la foresterie) au cours des deux dernières décennies.

Actuellement, l'Amérique latine et les Caraïbes représentent 14% de la production agricole mondiale et 23% des exportations de produits agricoles et de la pêche.

La croissance de la production céréalière devrait ralentir

La croissance de la production céréalière devrait ralentir au cours de la prochaine décennie, avec des taux de croissance annuels proches de la moitié de ceux observés au cours des deux dernières décennies pour les principaux pays producteurs de céréales.

En 2028, la région devrait produire 233,5 mégatonnes (Mt) de maïs (18% du total mondial), 22,1 Mt de céréales secondaires (3% du total mondial), 21,4 Mt de riz (4% du total mondial) et 37,3 Mt de blé (11% du total mondial).

La production de soja continuera d’augmenter au cours de la prochaine décennie et l’utilisation des terres pour le soja devrait continuer à se développer au détriment des pâturages, bien qu´un tiers de l’augmentation des superficies récoltées provienne de la double culture. Cependant, le taux de croissance annuel de la production pour l'ensemble de la région devrait passer de 6,9% au cours des deux décennies précédentes à 2,8% pour la prochaine décennie.

La croissance annuelle moyenne de la production de viande de bœuf et de veau ralentira légèrement au cours de la prochaine décennie pour s'établir à 1,2% par an, contre 1,4% au cours des deux décennies précédentes. La production de poisson devrait augmenter de 12% au cours de la prochaine décennie.

Changements dans la demande alimentaire intérieure; plus de viande, de fruits et de légumes, moins d'agrafes

Le rapport prévoit une augmentation de la demande intérieure de protéines animales. La consommation de la viande de bœuf, de veau et de porc par habitant devrait augmenter d'environ 10% au cours de la prochaine décennie (12% de poisson et 15% de volaille). Ainsi, d'ici 2028, la consommation de volaille, à raison de 34,2 kg par habitant et par an, représentera 42,1% de la consommation totale de viande. C'est 14,8 points de pourcentage plus élevé qu'au milieu des années 90.

La FAO et l'OCDE prévoient une augmentation de la consommation de fruits, de légumes, de viandes, de produits laitiers et de poisson par rapport aux produits de base tels que le maïs, le blé, le riz et les haricots. La consommation de maïs par habitant devrait diminuer de 4,3% au cours de la prochaine décennie.

Agriculture durable et meilleurs systèmes alimentaires

Selon le rapport FAO-OCDE, les défis pour l'avenir en Amérique latine et dans les Caraïbes consistent à faire en sorte que la croissance agricole future soit plus durable et plus inclusive que par le passé, dans un contexte de demande plus faible et de prix internationaux plus bas.

Assurer une voie plus durable et inclusive pour la croissance agricole future dépendra des développements dans les domaines de la nutrition, de la protection sociale et de l'environnement et du soutien aux moyens de subsistance, vu que la pauvreté rurale, la faim et l'obésité sont en augmentation dans la région.

Le rapport indique qu'il existe « de fortes opportunités de croissance » dans la région pour produire des fruits et légumes de grande valeur, qui offrent de meilleures opportunités pour les petits exploitants et les exploitants familiaux, ainsi qu'une alimentation plus saine pour la population. Des politiques ciblées pourraient aider les agriculteurs et les consommateurs à saisir ces opportunités, tout en protégeant la base de ressources naturelles de la région.

Des systèmes alimentaires améliorés et des politiques novatrices en matière de sécurité alimentaire et de nutrition sont également nécessaires pour enrayer la récente hausse de la faim ainsi que celle de l'obésité, qui dure depuis plusieurs décennies, vu que la région a la deuxième plus grande prévalence de personnes souffrant de surpoids et d´obésité, juste derrière l'Amérique du Nord.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages