Journée Mondiale de la femme : La quatrième campagne régionale femmes rurales, lancée

Nouvelles Internationales
Typographie

"Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement", c'est le thème de la quatrième version de la campagne #Femmes Rurales, des femmes ayant des droits, lancée aujourd'hui par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture en Amérique latine et les Caraïbes (FAOALC) et ses partenaires.

 

L'inégalité de genre et la discrimination à l'égard des femmes sont l'une des causes structurelles de la pauvreté rurale et l'un des plus grands défis des pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Selon des études réalisées par la FAO, entre 2014 et 2016, la pauvreté dans les zones rurales est passée de 46,7% à 48,6%, tandis que l'extrême pauvreté rurale est passée de 20% à 22,5%. L´estimation basée sur les chiffres mis à jour jusqu'en 2017 indique que 59 millions de personnes vivent dans la pauvreté, tandis que 27 millions sont en situation d'extrême pauvreté dans les zones rurales d'Amérique latine.

 

Mais la pauvreté rurale touche plus les femmes que les hommes: entre 2007 et 2014, l'indice de féminité de la pauvreté rurale dans la région est passé de 108,7 à 114,7, tandis que, au cours de la même période, l'indice de féminité en ce qui concerne l'extrême pauvreté est passé de 113 à 114,9.

 

Dans le but de promouvoir un changement à cet égard, la FAO et ses partenaires, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, invitent les gouvernements, les organisations de la société civile, les universités et le secteur privé à se joindre à la campagne #Femmes Rurales, des femmes ayant des droits. L'objectif est de partager des informations et des solutions innovantes afin de rendre visibles les conquêtes actuelles et les défis futurs afin de réduire la pauvreté rurale et améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des femmes des zones rurales, autochtones et afro-descendantes.

 

Les femmes rurales travaillent plus que les hommes. Outre le travail rémunéré, par exemple en tant que productrice ou agricultrice familiale, elles sont responsables de l'éducation, des soins et de l'alimentation de leurs enfants et souvent de personnes majeures ou en situation de dépendance. En outre, beaucoup d'entre elles effectuent un travail communautaire ou de gestion afin d´améliorer leur environnement, ce qui en fin de compte constitue jusqu'à trois jours de travail, les laissant sans temps libre ni repos.

 

Dans le domaine économique, les femmes rurales ont moins accès aux ressources et aux services productifs tels que la terre, l’eau et à ceux non productifs, tels que le crédit et la formation. Dans le cas des femmes autochtones et d'ascendance africaine, la situation est encore plus injuste, car l'écart est plus grand.

 

La campagne #Femmes Rurales, des femmes ayant des droits, est un travail collaboratif qui identifiera et diffusera en 2019 des expériences et des connaissances sur le pouvoir de transformation des femmes rurales, indigènes et afro-descendantes d'Amérique latine et leur contribution aux défis posés par la Objectifs de développement durable (ODD). Parallèlement, elle continuera à soutenir la campagne mondialeFemmes autochtones : Rendez-les visibles, Autonomisez-les.

 

Le thème de la campagne de cette année est Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement et se concentre sur des moyens novateurs de promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dans notre région. L'innovation et la technologie offrent des opportunités sans précédent ; cependant, les tendances actuelles indiquent que la fracture numérique se creuse et que les femmes sont sous-représentées dans les domaines de la science, de la technologie, de l'ingénierie, des mathématiques et du design. Cela les empêche de développer et d’influencer le développement d’innovations tenant compte des questions de genre qui permettent de parvenir à des avantages transformateurs. Des services bancaires mobiles à l'intelligence artificielle ou à l'Internet des Objets, il est essentiel que les idées et les expériences des femmes influencent également la conception et l'application des innovations qui façonneront les sociétés du futur.

 

Il est crucial d’avoir des approches novatrices qui rompent avec la situation habituelle, afin d’éliminer les obstacles structurels et d’assurer qu’aucune femme ni aucune fille n´est laissée pour compte. Si les tendances actuelles sont maintenues, les interventions existantes ne suffiront pas pour parvenir à une planète à 50/50 d'ici 2030.

 

La campagne #FemmesRurales, des femmes ayant des droits, a été lancée au niveau régional en 2016, dans le cadre d'un effort de collaboration visant à rendre visibles les réalisations et les défis en matière d'égalité des sexes dans le monde rural.

 

En 2019, les partenaires coorganisateurs de la campagne qui conduisent cette initiative sont la FAO, la Direction générale du développement rural du Ministère de l'élevage, de l'agriculture et de la pêche (DGDR / MEAP) de l'Uruguay, ONU Femmes, la Réunion spécialisée sur l'agriculture familiale du Mercosur (REAF) et le Secrétariat à l'agriculture familiale et à la coopération du Ministère de l'agriculture, de l'élevage et des approvisionnements (MAEA) du Brésil.

 source : FAO

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages