Haïti-RD-Politique : La crise haïtienne fait la une des journaux dominicains, l'Ambassadeur Smith Augustin se positionne  

Saint Domingue
Typographie

 

 

 

Haïti est devenu depuis dimanche, un sujet de préoccupation pour les Dominicains. Avec deux présidents, l’un en fonction avec Jovenel Moïse et l'autre désigné pour une transition Me Mécène Jean Louis choisi par l'opposition politique, la situation de crise en Haïti fait les choux gras de la presse de nos voisins.

 

Cette situation crée un malaise au niveau de l'ambassade d'Haïti en République dominicaine au point de porter l'ambassadeur haïtien, Smith Augustin, à sortir de sa réserve diplomatique. Dans un communiqué publié dans la presse, le diplomate haïtien a expliqué aux Dominicains et aux pays amis d'Haïti, qu’il y avait bien un complot en gestation pour tenter de renverser le président Jovenel Moïse, démocratiquement élu pour cinq ans et arrivé au pouvoir le 7 février 2017. 

 

Le diplomate se dit étonné de voir qu'un juge en cassation se déclarer président provisoire, alors qu'un calendrier électoral démocratique a été publié et que les principales organisations politiques du monde, notamment les Nations Unies (ONU), l'Organisation des États américains (OEA) et l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) soutiennent officiellement le processus démocratique en Haïti.

 

Face à cette situation l'Ambassadeur Smith Augustin a invité nos voisins, la République Dominicaine et les pays amis, à ne pas tolérer cette dérive tout en restant du côté du peuple haïtien, qui prend le chemin de la modernité démocratique et de l'État de droit en s'éloignant des anciennes méthodes du passé telles que les coups d'État et la pédagogie de la violence et du mensonge pour gagner le pouvoir. 

 

Selon lui, la démocratie est mise à l'épreuve en Haïti, mais elle doit réussir pour qu'un président démocratiquement élu succède au président Moïse en 2022.

 

"La Constitution est aussi claire que les circonstances qui ont conduit le président Jovenel Moïse au pouvoir à la fin du premier tour des élections du 20 novembre 2016, avec un score de 55,67% des voix", lit-on dans le communiqué.

 

Enfin, le diplomate haïtien a fustigé l'opposition politique de son pays qu'il juge « sans cohésion, sans idéologie et sans direction unie ».

 

Yves Paul LEANDRE

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages