Haiti-RD: Plus de 5500 Haitiens rapatriés à la frontière en novembre 2017

Saint Domingue
Typographie

Les autorités de la migration dominicaine poursuivent les mesures d'expulsion des Haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine. Au cours du mois de novembre 2017, 5579 personnes  rapatriées ont été enregistrées au niveau des quatre points frontaliers officiels haïtiano-dominicains, a infomé le  Groupe d'Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR).

 

417 autres dont 8 rapatriés et 409 retournés spontanés ont été aussi recensés à Cornillon/Grand-Bois. Parmi les personnes rapatriées, figurent 4909 hommes, 591 femmes et 79 mineurs (8 fillettes et 71 garçonnets), selon le GARR.

 

La plupart des migrants rapatriés ont vécu en République Dominicaine pendant de nombreuses années. Ils travaillaient dans le secteur agricole, la restauration et dans le domaine de la construction, a indiqué le GARR.

 

Certains d’entre eux ont témoigné avoir été reconduits en Haïti bien qu’ils soient en possession de visa dominicain valide. Tel a été le cas de deux ressortissants haïtiens dont un étudiant en génie civil. Ce dernier a indiqué avoir été brutalement intercepté à Santo Domingo et rapatrié à Carisal/Comendador (Elias Piña), le 21 novembre 2017.

 

Les migrants haïtiens ont dénoncé les conditions dans lesquelles ils ont été gardés dans les centres carcéraux dominicains avant d’être reconduits à la frontière. Leurs biens se sont vu confisquerIls se sont plaints d’avoir été contraints de dormir à même le sol pendant leur incarcération sans avoir accès à l’eau potable et à la nourriture.

 

A la veille de la commémoration du 69ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, célébré cette année sous le thème « Œuvrons pour l’égalité, la justice et la dignité humaine », le GARR appelle les deux Etats voisins à promouvoir le respect de l’autre et la solidarité sur l’Ile.

 

L'organisation encourage le gouvernement dominicain à établir des mécanismes visant à garantir la protection des vies et biens des ressortissantes et ressortissants haïtiens sur son territoire.

 

Par ailleurs, le GARR exhorte les autorités haïtiennes à travailler en vue de régulariser le flux migratoire.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages