Trait d'Union: Dominique Anglade indignée par l'assassinât de son oncle

Montréal
Typographie

L’oncle de la ministre de l’Économie du Québec, de la Science et de l'Innovation Dominique Anglade, a été retrouvé mort dans son lit vendredi, à Zanglais sur la côte sud d’Haïti.

 

Robert Anglade a été atteint d’au moins deux projectiles d’arme à feu, jeudi soir. Le décès tragique de Robert Anglade qui avait tourné le dos à la capitale, Port-au-Prince, pour faire la promotion du tourisme à travers son projet balnéaire, Jardin su mer, l’une des meilleures tables sur la côte sud d’Haïti, a suscité de vives et nombreuses réactions notamment à Montréal.

«La famille est sous le choc», a confié la ministre Dominique Anglade à La Presse Canadienne. La ministre a aussi ajouté qu’elle souhaitait que «justice soit rendue».

« Je vais me souvenir longtemps de toutes les histoires qu'il nous racontait. Il aimait son pays et s'amusait de ses anecdotes tant politiques qu'humaines », a dit Joseph Hillel, documentariste montréalais et cousin du défunt.

« Nous sommes tous sous le choc, explique Magalie Comeau-Denis, comédienne et ancienne ministre de la Culture haïtienne issue de la même région. J'espère que l'action publique sera en mouvement, que les coupables seront identifiés et punis selon la loi. »

« Tout le monde se pose la question à savoir comment cela a pu arriver, malgré la présence de chiens et d'un gardien », rapporte l'un de ses amis, qui a requis  l'anonymat.

Frère aîné de l’illustre géographe Georges Anglade, l’agronome Robert Anglade avait milité au sein des mouvements politiques de gauche qui ont porté Jean-Bertrand Aristide au pouvoir en 1990.

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages