Haiti-CMB : Vers un accord pour faciliter spécifiquement le commerce

Affaires
Typographie

La Commission Mixte Bicamérale Haïtiano Dominicaine a organisé, le mercredi 27 avril, un atelier permettant de présenter l’étude menée sur les barrières non tarifaires et les obstacles techniques au commerce bilatéral entre Haïti et la république voisine. Réalisée par le caribean Export Développement et financée par l’Union Européenne, la CMB entend par cette étude parvenir cette fois  à la signature d’un accord pour faciliter spécifiquement le commerce.

 

« Cette étude, objet de ce séminaire, offre le cadrage et la direction nécessaires pour l’harmonisation du commerce bilatéral, la réduction progressive des obstacles et l’ouverture du marché dominicain aux produits Haïtiens », a souligné l’Ambassadeur et Secrétaire technique de la CMB Léon Charles

Il s’agissait  avant tout pour les  techniciens dans leur approche  de formaliser leurs propositions à travers un plan d’action  s’articulant autour des résultats obtenus  et des recommandations qui en découlent.

Le même exercice se fera également en République Dominicaine aux fins d’aboutir à des résultats cohérents.

« Il faut reconnaitre que le développement harmonieux et équilibré des deux pays passent entre autre par un développement des relatons économiques et commerciales afin de pouvoir créer des emplois durables et rééquilibré le différentiel qui existe entre les deux pays », a déclaré le représentant de l’Union Européenne Vincent Durotti

Plus loin, il a ajouté 70% du budget alloué par l’UE à travers le 10e fonds européen de développement au vaste  programme de coopération binationale entre les 2 pays  sont consacrés aux questions commerciales.

En effet, en septembre 2012, L’UE signe avec la caribean export pour une durée de 53 mois une convention d’un montant 7,2 millions d’euros dans le domaine   du commerce, de la promotion des investissements, du  renforcement des douanes  et du  développement du secteur privé.

« Ce que nous importons de la république dominicaine représente 100 fois ce que nous en  exportons, il y a un problème et le problème c’est ce qui se passe à la frontière  » a soutenu Bernard Craan en prenant la parole au nom du Secteur Privé.

Selon les chiffres de l’Administration Générale des Douanes avancés par M. Craan, à la frontière, en 2014, les importations  taxables de la République Dominicaine qui étaient évaluées à environ 45 milliards de gourdes ont produit seulement 1.8 milliard de gourdes de droits et taxes tandis que les autres importation d’Haïti qui représentaient 122 milliards de gourdes ont représenté 30 milliards de gourdes de recettes douanières.

 Les recettes douanières de marchandises  en provenance de la RD représente 1/5 des recettes générées  par d’autres marchandises affirme l’homme d’affaires.

 

‘’Est-ce qu’il y a un seul territoire douanier, un seul  code douanier , un seul tarif douanier’’ questionne  Bernard Craan.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages