Haïti-commerce : Libération de Xavier Auguste de Canez Construction, quelques heures après son interpellation

Economie
Typographie

 

L’agence en ligne HPN a appris que l'un des responsables du magasin de matériaux de construction Canez construction, Ralph André Xavier Auguste, appréhendé mardi, a été libéré quelques heures après son interpellation au siège de son magasin.

 

M. Auguste avait été conduit au commissariat de Delmas (33) pour y être gardé à vue sur ordre des substituts commissaires du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bedford Claude et Luc Pascal.

 

Il avait été appréhendé lors d'une visite d'inspection du ministre du commerce et de l’industrie, Jonas Coffy, à Canez Construction pour constater que, contrairement aux circulaires 003 et 004 du MCI, les prix des produits vendus dans ce magasin, étaient toujours libellés en dollar américain.

 

Les responsables de Canez Construction avaient tenté de fournir des explications à la délégation ministérielle qui était accompagnée des autorités judiciaires dont les substituts commissaires du gouvernement et le juge de paix de Delmas, Garry Coupet.

 

« Nous avons plus de 14.000 articles sur nos étagères et les variations quotidiennes du taux de change, affectant nos structures de prix, rendent difficile notre tâche de tout changer du jour au lendemain », avait laissé croire les responsables du magasin.

 

Nous avons constaté que vos prix sont en dollars US, ce qui est une infraction et pour cela vous allez devoir nous suivre, avaient de leur côté, insisté les autorités judiciaires.

 

Il faut dire qu’un vent de panique avait soufflé à Delmas 4, où se situe le magasin, lors de la visite du ministre Coffy. Des détonations d'armes automatiques ont retenti pendant de longues minutes. Ce qui avait contraint les responsables du magasin à fermer la barrière donnant accès au parking du bâtiment.

 

C’est une tentative d’assassinat, a commenté quelques heures plus tard, le ministre Jonas Coffy qui affirme avoir constaté que, dès son arrivée sur les lieux, des responsables du magasin étaient constamment au téléphone et les tirs avaient commencé.

 

Nous voyons maintenant qui a le contrôle des groupe armés, a réagi Jonas Coffy après ces incidents survenus dans le fief du responsable du G9 en famille et alliés, l’un des groupes armés les plus redoutés du pays.

 

La visite du ministre du commerce s'était poursuivie dans plusieurs autres commerces, notamment CK Hardware, MSC Plus et Belmart, dans la commune de Tabarre.

 

Le ministre Coffy a constaté que les prix sont globalement libellés en gourdes dans ces commerces, ils ne reflètent pas le niveau de dépréciation du dollar américain par rapport à la monnaie local, constaté ces dernières semaines sur le marché de change.

 

Nous reviendrons la semaine prochaine et si, entre temps, rien n'a changé, vous serez arrêtés pour « spéculation illicite » a dit Jonas Coffy.

 




Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages