Haïti-religion-moeurs : des milliers de protestants marchent à PAUP et disent NON à l'immoralité

Sociéte
Typographie

 

 

À l'initiative de plusieurs organisations du secteur évangélique dont la Fédération Protestante d'Haïti (FPH), la Conférence Nationale Spirituelle des Pasteurs et Églises d'Haïti (CONASPEH) et la VIHAMO, des milliers de protestants ont marché dans les rues de la capitale dimanche (26 juillet) pour exiger le retrait du décret du nouveau code pénal publié par l'Administration Moïse-Jouthe.

 

Les relations zoophiles et bestiales, l'homosexualité, la majorité sexuelle fixée à 15 ans et l'inceste sont autant de points dénoncés par les protestants.

 

"Par cette marche, nous mettons les autorités face de leurs responsabilités. Ils doivent rétracter. D'autres formes d'expression viendront après si l'exécutif n'entend pas agir ainsi", a déclaré Pasteur Gérald Bataille, responsable de l'Église de Dieu des premiers chrétiens un des organisateurs de la marche.

 

Pour sa part, le Pasteur Maxo Joseph s'en prend au président Jovenel Moïse et au Premier Ministre Joseph Jouthe qui, selon lui, veulent changer la famille haïtienne, la cellule de base de toute la société.

 

La marche des protestants est partie du Carrefour 3 mains pour le Carrefour de l'aéroport. Elle suit une démarche de pétition recueillant à date des centaines de milliers de signataires qui réprouvent le document pénal présenté par l'Administration Moïse-Jouthe. 

 

Sur le macadam, les protestants ont été rejoints par des groupes de l'opposition politique au pouvoir en place revendiquant eux-mêmes la démission du Président Jovenel Moïse du pouvoir.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages