Haïti/Ucref: Vers un renforcement de l'arsenal juridique

Finances
Typographie

L’Unité centrale de renseignement financier (Ucref) qui a rencontré la société civile mercredi, a rendu public son bilan des activités réalisées au cours de l’année 2016, tout en dégageant des perspectives pour la prochaine année.

Au cours de l’année 2016, au moins 296 déclarations de soupçons ont été reçues par l’Ucref. grâce à ces données, six rapports d’enquêtes sur les activités financières suspectes ont été acheminés à la justice. Cinq autres sont en cours d’analyse.

Sonel Jean-François, le directeur général de l’Ucref , a toutefois informé que les noms des personnes impliquées dans ces transactions financières suspectes ne pourraient être révélés.

Entre autres actions menées par l'Ucref au cours de l'année 2016, figure la facilitation du vote et la publication de la loi du 28 septembre 2016 portant sur la modification de la loi du 11 novembre 2013 sanctionnant le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.  Aussi la lutte pour l’adoption par le sénat de la loi portant sur le renforcement de l’Ucref et l’arrêté du 22 juillet 2016, portant sur le financement du terrorisme. Des démarches qui visaient à éviter le D-Risking.

Sonel Jean François promet de sensibiliser les acteurs autour de la ratification des traités internationaux signés par Haïti sur les questions financières; également de faire le suivi des lois sur la procédure pénale, sur le fonctionnement des compagnies d’assurances, les jeux de hasard ainsi que le fonctionnement des organisations non gouvernementales (ONG) déposées au parlement haïtien. 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages