Haiti-gaz : hausse des prix du carburant : « Le gouvernement n’a pas le choix » (Craan)

Economie
Typographie


Le coordonnateur du forum économique du secteur privé, Frantz Bernard Craan, a estimé mardi, que le gouvernement haïtien n’avait pas le choix en ce qui concerne l’augmentation “annoncée” des prix du carburant à la pompe. Toutefois, l’homme d’affaires invite les autorités haïtiennes à bien utiliser les canaux de communication pour expliquer aux citoyens “le bien fondé” d’une telle mesure.

Pour l’homme d’affaires, le gouvernement sera obligé de revoir les prix de l’essence à la pompe. Il n’a pas le choix. Pour justifier sa position, Bernard Craan a évoqué l’augmentation des prix du baril de pétrole sur le marché international.

Bernard Craan a pris le soin d’expliquer que cette position n’est pas celle “officielle et formelle” du forum qui, précise-t-il, ne s’est pas encore réuni sur ce dossier, qui occupe pourtant les manchettes de l’actualité nationale depuis plusieurs semaines.

Il s’agit, dit-il, de sa “position personnelle”, tout en demandant aux dirigeants haïtiens d’utiliser les moyens de communication pour expliquer aux citoyens ce qu’il appelle “le bien fondé” d’une telle mesure de manière à éviter les mouvements de protestation, a beau tenté d’expliquer aux citoyens pourquoi il sera “nécessaire”, selon lui, d’augmenter les prix du carburant a la pompe.

Evoquant, lui aussi, la hausse des prix à l’échelle internationale, Le ministre de la communication, Joseph Guyler C. Delva a laissé entendre que l’ajustement sera fait dans “l’intérêt” de la population, arguant qu’en général, ce ne sont pas les plus nécessiteux qui profitent de la subvention des produits pétroliers.

De plus, il a informé que cette subvention est préjudiciable aux caisses de l’État arguant que, depuis le début de l’exercice en cours, le trésor a enregistré un manque a gagner de 7 milliards de gourdes et la facture pourrait s’élever a 13 milliards d’ici octobre si les mesures appropriées ne sont pas adoptées.

Le porte-parole du parti “Alternative socialiste”, Dr Jean Hénold Buteau, a récemment indiqué que l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché profite bien à une frange du secteur privé haïtien.

De nombreux secteurs ont déjà prévenu que toute augmentation des prix du carburant déclenchera des mouvements sociaux à travers le pays.

Dodeley Orelus

HPN

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages