Le rapport du Ministère de la santé publique sur l’évolution du Coronavirus publié le mercredi 3 juin fait état de 2 décès et 133 nouvelles infections au Coronavirus enregistrés en Haïti pour la journée du 2 juin. Ces nouvelles statistiques font grimper le bilan des victimes de la pandémie à 50 morts et 2640 cas confirmés.

 

Les deux nouveaux décès ont été recensés dans le département de l’artibonite qui compte 10 morts sur les cinquante enregistrées dans tout le pays.

 

Pour les 133 nouveaux cas de personnes infectées au Coronavirus, 104 ont été détectés dans le département de l’ouest. 9 dans le nord, 6 dans le sud-est, 5 dans la Grand-Anse, 4 dans les Nippes, 2 dans le nord-ouest et 1 dans trois autres départements.

 

A noter que selon le MSPP 24 personnes qui étaient testées positives ont été rétablies.

 

 

 

 

 

 

Le nouveau rapport publié mardi soir par le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) fait état de 3 nouveaux décès recensé lundi en Haïti portant à 48 le nombre de décès enregistrés au total depuis le début de la maladie dans le pays.

 

281 nouveaux cas de personnes testées positives ont été enregistrés le 1er juin faisant passer le total à 2507 cas confirmés, selon le MSPP.

 

Les trois morts sont comptés dans l’artibonite (2) et le nord-est (1). Pour la première fois aucun cas n’a été révélé dans le département de l’ouest qui déplore le plus grand nombre de victimes.

 

Pour les nouveaux cas positifs, 185 sont recensés dans l’ouest, 24 dans le sud, 20 dans l’artibonite, 20 dans le nord-ouest, 10 dans la Grand-Anse, 4 dans les Nippes et 3 dans le sud-est.

 

 

 

 

 

 

Le Premier ministre haïtien Joseph Jouthe a annoncé lundi des mesures exceptionnelles de réduction du personnel dans l'administration publique en vue de renforcer la lutte contre le Coronavirus. Ces mesures doivent renforcer celles qui ont été prises dès la déclaration de l'état d'urgence sanitaire sur tout le territoire national.

 

 

 

Dorénavant, les institutions publiques ne doivent utiliser que 20 % de leur effectif au lieu de 50% auparavant et elles doivent garder le principe de rotation pour éviter de l'affluence dans les édifices publics, selon une circulaire gouvernementale. Ainsi, tout service qui n'affecte pas le fonctionnement régulier de l'institution doit être maintenu fermé, ordonne le premier Ministre Jouthe.

 

 

 

Pendant un mois, à compter de la date de parution de la circulaire, les femmes enceintes ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans sont dispensées de se présenter à leur poste de travail. Cette mesure concerne également les agents publics diabétiques, hypertendus, asthmatiques et tous ceux qui ont des antécédents médicaux pouvant aggraver leur état de santé en cas d'infection au coronavirus.

 

 

 

Les agents de la fonction publique présentant des symptômes qui s'apparentent au coronavirus doivent aussi rester chez eux jusqu'à ce qu'un test prouve qu'ils n'ont pas contracté la COVID-19.

 

 

 

Annonçant que tous les bâtiments publics seront désinfectés, le gouvernement préconise le travail à distance et propose de renforcer ou d'annuler les présentes dispositions, le cas échéant, après évaluation de la situation.

 

 

 

Marvens Pierre

 

 

 

 

 

 

La Commission multisectorielle de gestion de la pandémie Covid 19(CMGP-Covid19) en Haïti a annoncé l’ouverture dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince de deux nouveaux centres de dépistage et de prise en charge des patients contaminés par le virus, a appris Haïti Press Network (HPN) mardi.

 

Les autorités informent que les membres de la population ayant les signes et symptômes liés à  la maladie du Coronavirus peuvent se faire dépister à l’hôpital Sainte-Camille à Marin en Plaine, Citimed à Delmas 19 et à Delmas 2, Saint Luc à Tabarre, au centre Olympique de Canaan, l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH) au Centre-Ville et l’hôpital La Paix à Delmas 33.

 

Deux nouveaux centres de prise en charge sont ouverts à Delmas 2 et dans la localité de Canaan dans la commune de la Croix-des-Bouquets, selon le Docteur Lauré Adrien de la Commission Multisectorielle de gestion de la pandémie mise en place par le gouvernement haïtien en conférence de presse, le mardi 2 juin 2020.

 

Le docteur William Pape co-président de ladite commission indique que les cas graves de Covid19 qui bénéficient tôt d’une prise en charge à l’hôpital peuvent être sauvés. « Les patients qui arrivent tôt à l’hôpital aideront au personnel soignant à mieux les traiter. La pandémie fera moins de dégâts », précise-t-il. Il a, en outre,  insisté en ce sens et inviter la population à consulter les médecins.

 

Par ailleurs, le président de la République, Jovenel Moise qui a rencontré par visioconférence les membres de la cellule scientifique et de la commission de gestion de la crise sanitaire provoquée par la Covid19  et les a félicités de leur disponibilité mise gratuitement pour la nation dans un contexte si précaire.

 

Précisons qu’au moment de la rédaction de cet article, Haïti a enregistré 221 nouveaux cas de contamines à la Covid19 pour un total de 2507 cas confirmés et de  5562 cas suspects sur 48 décès depuis l’intrusion de la maladie dans le pays en mars dernier.

 

 

 

 

 

Des migrants africains, cubains et haïtiens bloqués au Honduras après la fermeture des frontières en raison de la pandémie de coronavirus ont commencé à marcher vers le nord mardi pour tenter d'atteindre les États-Unis, ont déclaré les autorités migratoires.

 

 

De jeunes hommes et femmes portant des sacs à dos avec des enfants portant des masques faciaux ont marché le long d'une autoroute dans le sud du Honduras, près du Nicaragua, ont montré des images de télévision. 
 

 

Selon un militant cité par Reuters, les migrants se trouvaient parmi quelque 260 personnes dans des abris pour migrants dans la ville de Choluteca, dans le sud du Honduras, depuis la mi-mars.

 

« Ils ont décidé de partir en caravane. Ils visent à atteindre la frontière avec le Guatemala sur le chemin des États-Unis », a-t-il déclaré.

 

Les migrants africains, haïtiens et cubains sont bloqués à plusieurs endroits en Amérique centrale depuis que la pandémie a interrompu la mobilité mondiale.

 

Au Panama, qui compte actuellement environ 2 400 de ces migrants, 59 personnes dans des refuges pour migrants dans la province de Darien, au bord d'une jungle isolée séparant le Panama et la Colombie, ont été testées positives pour le coronavirus.

 

 

 

 

 

 

Toutes les activités sont suspendues à partir de ce mardi au palais de justice de Port-au-Prince pour 72 heures en raison du Coronavirus qui continue de faire des victimes dans le pays et au sein de l’appareil judiciaire. 

 

 

 

La décision de suspendre les activités pour trois jours est prise par le doyen, Me Bernard Sainvil de concert avec le syndicat des greffiers. Pendant la fermeture, les responsables prendront le temps de décontaminer les lieux suite au décès, dimanche soir, du greffier Jean Lesly Antoine qui aurait été emporté par le Coronavirus. 

 

 

 

L'information a été confirmée par Elysée Cadet, pour la rédaction de HPN, le secrétaire général du syndicat des greffiers d'Haïti.

 

 

 

Les autoritaires judiciaires profiteront de cette pause pour procéder à la désinfection du local du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

 

 

 

Plus d'articles...

HPN Sondages