Les cas de contamination augmentent de manière significative ces derniers jours en Haïti. Les autorités durcissent les mesures afin de contraindre les citoyens à respecter les consignes de prévention contre la propagation du Coronavirus. Malgré cela, le confinement qui est une mesure barrière adoptée par certains pays dans la lutte contre la maladie n'est pas applicable en Haïti, estime le docteur Jean-Hugues Henrys, membre de la cellule scientifique chargée de la gestion de la crise sanitaire.

 

 

 

Le rôle principal de la cellule scientifique se réfère pratiquement à la production de certaines réflexions puis elle achemine les recommandations aux acteurs concernés. La commission n'est pas dans l'opérationnel, soutient Dr Jean Hugues Henrys qui affirme que les autorités ont déjà reçu plus d'une vingtaine de recommandations mais la notion de confinement n'a jamais fait partie de la liste.

 

 

 

"Tout le monde a été clair dès le début : il n'y a pas moyen d'appliquer le confinement en Haïti. Une limitation des déplacements et un renforcement des gestes barrières notamment le port du masque peuvent aider à limiter la propagation du coronavirus" martèle-t-il.

 

 

 

Jusqu'à présent, la cellule scientifique n'arrive pas à faire des recommandations sur le confinement à cause de la situation socioéconomique du pays, a poursuivi Dr Henrys. Selon lui, beaucoup plus de gens seront entassés dans un même endroit à cause du confinement et cela risque de donner l'inverse du résultat escompté. Il est également convaincu que l'utilisation d'autres méthodes que celles appliquées dans certains pays européens peuvent aussi aider à contrer la propagation de la maladie compte tenu du fait que les réalités sont différentes. Les scientifiques haïtiens doivent tenir compte des paramètres de la réalité locale afin de faire les meilleures propositions.

 

Si la cellule scientifique se dit satisfaite de l'usage massif du masque par les membres de la population, elle regrette par contre le laxisme des autorités dans la mise en application des mesures barrières. Les activités à travers les points de passage haïtiano-dominicains et les déportations contribuent largement à l'introduction voire la multiplication des cas de contamination dans le pays, déplore Dr Jean-Hugues Henrys.

 

 

 

Marvens Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’initiative du Canada, de la Jamaïque et de l’Organisation des Nations Unies (ONU) se tient ce jeudi 28 mai 2020 un sommet sur le financement du Développement à l’ère de la pandémie de COVID-19.

 

 

 

Le Président Jovenel Moise a confirmé sa participation sur son compte Tweeter. « Sur invitation du Secrétaire Général de l'ONU, M. @antonioguterres, je participerai, ce jeudi 28 mai 2020, par visioconférence, à un sommet sur le financement du Développement à l’ère de la pandémie de COVID-19. Ce sommet est une initiative du Canada, de la Jamaïque et de l’ONU », lit-t-on dans le tweet.

 

 

 

Notons que dans le courant de la journée du mercredi 27 mai 2020 le Président Jovenel Moise a eu un entretien avec le Premier ministre du Canada Justin Trudeau. « Nous avons discuté de la gestion de la pandémie et de l'après-Covid-19. Je l'ai remercié pour son esprit de gratitude envers nos compatriotes, en première ligne dans la lutte contre la Covid-19 », soutient le président haïtien.

 

 

 

 

 

 

 

 

2 personnes sont mortes et 111 cas positifs au Coronavirus ont été recensés lundi dans le seul département de l’ouest, ont annoncé mardi soir les autorités sanitaires dans le dernier bulletin publié par le MSPP.

 

Les 2 nouvelles victimes ont été recensées dans le département de l’ouest ce qui porte à 33 le nombre de morts enregistrés depuis l’apparition de la maladie en Haïti le 19 mars écoulé. Le nombre de personnes infectées s’élève à 1174 au total.

 

Les autorités n’ont pas expliqué pourquoi ces nouvelles données concernent uniquement le département de l’ouest.

 

A noter que le Directeur général de la police nationale M. Normil Rameau ainsi que son chef de cabinet ont été testés positifs mardi, selon des informations confirmées auprès de sources proches de la PNH.

 

 

 

 

 

 

Le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) a rendu public mercredi soir le bilan des cas de COVID-19 enregistré dans le pays pour la journée du mardi 26 mai, montrant 146 nouveaux cas positifs et 1 décès.

 

 

Le bilan général s’élève à 34 morts et 1320 cas de personnes infectées à la maladie dont 1264 cas actifs. 22 personnes atteintes ont été guéries de l’épidémie qui commence à se faire sentir dans le pays.

 

 

Selon les nouvelles statistiques présentées par le MSPP, 143 des 146 nouveaux cas sont recensés dans le département de l’ouest ou les villes de Port-au-Prince, Delmas et Pétion-villes sont les plus touchées. L’unique victime de la journée du 26 mai a été enregistrée dans le nord-ouest.

 

 

 

 

Le Premier ministre Trudeau et le président Moïse ont discuté mercredi des mesures mises en place au Canada et en Haïti en réponse au virus pour assurer la santé, la sécurité et le bien-être de tous leurs citoyens, en particulier les plus vulnérables, a appris Haïti Press Network selon un compte-rendu du bureau du PM Canadien.

 

Selon un compte-rendu publié par le bureau du PM canadien, « les deux dirigeants ont parlé de l’importance de la solidarité et de la coopération internationales pour contrer les vastes conséquences de la pandémie sur la santé ainsi que sur les plans social et économique ».

 

 De plus, les deux dirigeants ont convenu de l'importance de veiller à ce que le monde post-COVID-19 serve bien tous les pays et se réjouissent à la perspective d’en discuter lors de l’évènement de haut niveau sur le financement du développement à l’époque de la COVID-19 qui aura lieu le 28 mai. 

 

Enfin, le Premier ministre Trudeau a évoqué les forts liens d’amitié qui unissent le Canada et Haïti et qui reposent sur des liens durables entre les deux pays. Il a reconnu la contribution exceptionnelle des Haïtiens au Canada, notamment en première ligne de la pandémie en tant que soignants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Directeur général a.i de la police nationale d'Haïti, Normil Rameau, a été testé positif à la Covid-19. C'est ce qu'a appris HPN auprès de plusieurs sources concordantes. 

 

 

 

Toujours selon ces sources dont une source proche de la PNH, le chef de cabinet de M. Normil, Frantz Sébastien Jean-Charles est aussi atteint par l'épidémie.

 

 

 

Pour l'heure, les deux haut-gradés de la Police Nationale d'Haïti sont gardés en isolement.

 

A rappeler que un autre haut gradé de la PNH, le responsable de l’inspection générale a été testé positif au Coronavirus.

 

 

 

Plus d'articles...

HPN Sondages