Du 25 mars au 15 avril 2020, l’Etat haïtien a engagé des fonds d’une valeur estimée 741.4 millions de Gourdes (741, 485,000) et 19,1 millions de dollars américains (19, 716,948) dans le cadre du plan de gestion de la crise provoquée par le passage de la pandémie de Coronavirus, a appris Haïti Press Network (HPN).

 

 

 

Ces chiffres présentés pour cette courte période d’urgence sanitaire décrétée montrent une dépense journalière de la république d’Haïti d’’environ 1.2 million de dollars, selon un document de la direction du budget.

 

 

 

Les dépenses sont effectuées par les institutions dont le Fonds d’Assistance Economique et Social (FAES) dans le but d’effectuer la prise en charge d'un demi mois de salaire des ouvriers des usines textiles en chômage partiel à cause du Covid-19. Environ, 203,2 millions de Gourdes (203,205,000).

 

 

 

Au sein du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), 200 millions de Gourdes (200,000, 000) sont décaissés en guise d’une quatrième avance sur le montant total du budget du ministère dans le cadre du plan préparation et de réponse Coronavirus/état d’urgence avril 2020.

 

 

 

Pour l’acquisition de matériels et d’équipements sanitaires, le MSPP a tiré du trésor public 327,448 dollars américains (plan préparation et de réponse Coronavirus/état d’urgence avril 2020).

 

 

 

En total, ces opérations financières pour le mois de mars se sont élevées à 141,2 Millions de Gourdes (141,280,000) et 18,6 millions de dollars américain (18,669,500). En avril, le total jusqu’au 15 du mois en cours est de 573,2 millions de Gourdes (573,205,000) et 1,04 millions de dollars américain (1,047,448).

 

 

 

« L’Etat a déjà décaissé 714 millions de gourdes entre le 25 Mars et le 15 Avril, dans le cadre de la lutte contre le #coronavirus à travers notamment MSPP (primes pour personnel, matériels, ...), FAES (kits et salaires du secteur textile) et SNGRS. Il faut ajouter à cela 19 millions de dollars US couvrant notamment la commande de matériels en provenance de la Chine », avait indiqué l’économiste Etzer Emile.

 

 

 

 

 

Dans le but de freiner la propagation du covid-19 sur le territoire national, la Directrice Générale de la Loterie de l’Etat Haïtien(LEH), Margareth Fortuné, à la tête d’une escouade de collaborateurs et d'inspecteurs, a effectué une visite d’inspection, ce vendredi 17 avril 2020, dans toutes les banques de borlette, pour vérifier si les mesures annoncées par son institution, et les consignes du MSPP, sont respectées à 100%.

 

« Le port du masque est obligatoire et il faut bien se laver les mains avant toute opération dans les banques de borlette », exige Mme Fortuné, dans son pantalon et corsage, avec un  chapeau de paille style campagnard. Elle  entend  suivre par cet acte l’exemple des autres institutions ayant fait l’expérience.

 

« Ces matériels de protection seront distribués dans tout le pays, particulièrement dans toutes les banques de borlette dans la capitale et dans les villes de province. Le 21 mars 2020, la LEH avait publié une note invitant les responsables des jeux de hasard à se conformer aux principes d’hygiène.

 

Cette visite qui est la deuxième, précède les gaguères, les casinos à respecter la distanciation sociale et à installer des points stratégiques de lavage des mains en vue, dit-elle, d’éviter la propagation de la maladie dans le pays.

 

Yves Paul LEANDRE 

 

 

 

 

 

 

Le président américain Donald Trump a annoncé, jeudi 16 avril, un plan de déconfinement par étapes des Etats-Unis qui devait commencer très dans certains états non touchés par la maladie.

 

 

Les USA ont enregistré plus de 2,174 morts pour la seule journée du jeudi 16 avril pour un total de 34,617 décès. Cependant le nombre de morts est en déclin dans plusieurs états notamment à New-York.

 

 

 « Sur la base des dernières données, notre équipe d’experts est désormais d’accord pour dire que nous pouvons entamer la prochaine phase de notre guerre, que nous appelons : faire redémarrer l’Amérique », a assuré Donald Trump.

 

 

Le président américain a dévoilé une feuille de route très graduelle et à géométrie variable. Sa mise en pratique sera laissée à l’appréciation des gouverneurs des Etats.

 

HPN

 

 

 

 

 

 

La Primature a annoncé vendredi qu’une prime de 10,000 gourdes a été accordée aux policiers haïtiens mobilisés dans le cadre du Coronavirus, a appris Haiti Press Network de source officielle.

 

« Dans le cadre de la lutte contre le COVID- 19, le président du CSPN (Conseil supérieur de la police nationale) Jouthe Joseph octroie de concert avec le DG-PNH le directeur général de la Police nationale d’Haïti Rameau Normil, une prime de 10,000 gourdes au personnel policier sans distinction aucune. Leur carte de débit sera alimentée à partir du mardi 21 avril 2020. », lit-on dans un Tweet de la Primature.

 

Depuis le début de la crise en Haïti, de nombreux policiers sont mobilisés pour faire respecter les consignes de confinement passées par le gouvernement. Des patrouilles de la PNH sont également engagés dans la lutte contre le banditisme et la criminalité notamment dans la région de Port-au-Prince.

La PNH compte environ 15,000 policiers.

 

 

 

 

 

L’hôtel de plage tout inclus Royal Decameron a cessé de recevoir des clients à partir du 16 avril pour une période de deux (2) mois, a appris Haiti Press Network.

 

 

 

L’institution hôtelière en adoptant cette décision a fait savoir que la santé, la sécurité des clients, employés et partenaires ont été et continuent d’être une priorité.

 

 

 

« Nous reconnaissons et comprenons la situation difficile générée par la propagation mondiale du virus Covid19 qui nous oblige à agir de manière rapide et responsable envers nos clients, nos employés et la communauté au sens large. C’est pourquoi nous avons décidé de cesser temporairement de recevoir des clients dans nos hôtels, pour une durée d’environ deux (2) mois », lit-t-on dans un communiqué de presse rendu public par Decameron en précisant que cette mesure vise à contribuer à la prévention de la propagation du virus.

 

 

 

Tenant compte que la décision peut avoir un impact sur les projets de vacances des clients, l’hôtel affirme établir une politique flexible de changement pour toutes les réservations pour l’année 2020 disponibles sur son portail virtuel.

 

 

 

Précisons que les hôtels de luxe à Port-au-Prince sont fermés et les employés renvoyés à cause de la pandémie de coronavirus (covid19) dans le pays.

 

 

 

 

 

Eric Prévost Junior qui était accompagné de la Mairesse de l'Arcahaie Rosemila Petit-Frère et des responsables des gardes de côte d'Haïti entendait par cette visite ce jeudi 16 avril renforcer les mesures prises pour contrôler les ports et empêcher la propagation du Coronavirus. La Mairesse  d'Anse à galet  Ginette Chérubin ainsi que le maire accesseur Jacques Henry Filias ont également pris part à cette visite d'inspection du titulaire de service maritime et de navigation d'Haïti(SEMANAH) sur l'île de la Gonâve.

 

"On connait la situation sanitaire du pays, un cas de coronavirus sur cette ile sans infrastructure sanitaire serait une catastrophe" a souligné Eric Prévost Junior. Le Directeur général du SEMANAH dit vouloir renforcer les mesures et faire respecter les consignes sanitaires mises en place  par le gouvernement pour éviter une trop grande propagation du virus dans le pays et qui a déjà fait plus de 130 mille morts dans le monde.

 

 

 M. Prévost en a profité de sa visite pour distribuer une centaine de gilets de sauvetage à des syndicats de marins et de pêcheurs sur l'ile de la Gonâve. Au cours de sa visite, Eric Prévost Junior a sensibilisé plusieurs propriétaires de  bateaux de capitaines et des membres de la population pour empêcher une surcharge des navires de voyage. Les discussions se poursuivront avec les représentants du SEMANAH dans la région pour continuer l'accompagnement de cette institution chargée de la régulation des activités maritimes dans le pays.

 

 

Toutefois, lors de la visite de M. Eric Prévost, les agents de santé du ministère de la santé publique et de la population n'étaient pas aux ports  pour prendre la température des voyageurs. Une mesure importante qui permettre de détecter immédiatement un éventuel cas.

 

 

ET/HPN

Plus d'articles...

HPN Sondages